28 décembre, 2012

2 visions de l’au delà avec Jésus Christ, par Bernada Fernandez

Classé dans : Témoignages — voiceofgod @ 15:19

Parole du Jour : « Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps(2 Corinthiens 5:10) ».

2 visions de l'au delà avec Jésus Christ, par Bernada Fernandez dans Témoignages bernarda_photo-300x92Ce témoignage de ces deux expériences dans l’au-delà a été vécu et écrit en langue espagnole par Bernarda FERNANDEZ. Son mari et elle sont évangélistes itinérants aux États-Unis. Ils sont originaires de Porto-Rico.

I – La première vision

Comme je ne me portais pas bien ce matin-là, mon mari refusa de me laisser seule, pour aller au travail. Je lui dis que je n’étais pas seule. Après son départ, je me sentis en train de mourir. Je me mis donc à téléphoner à mes amis, sans oublier ma belle-mère. Ma belle-mère me répondit :

 » Bernada, aujourd’hui, Dieu va te bénir, n’aie aucune peur « .

La même réponse me fut donnée par un autre frère en Christ à qui j’avais téléphoné, mais il ajouta :

 » Bernada lève-toi de ton lit et loue le Seigneur, glorifie-le et crie à Lui « .

Ce fut ainsi que malgré, mon manque de force je criai au Seigneur en disant :

 » Seigneur ! Tu es ma force, viens me secourir « .

J’essayai de me lever mais mes forces m’abandonnèrent. Ma voix ne résonnait plus mais dans mon âme je criais au Seigneur de venir me secourir car je mourais. Tout à coup, ma chambre fut éclairée d’une lumière qui ressemblait à un feu. Ma peur disparut instantanément et je vis des anges qui descendaient et se promenaient dans ma chambre. Je les entendais clairement parler entre eux. Subitement apparut un être merveilleux, plus merveilleux que les anges. Il était habillé en blanc avec une ceinture en or. Sur sa poitrine, était écrit en or :  » FIDELE ET VERITABLE « . Son visage exprimait la Douceur et l’Amour. Jésus le CHRIST était devant moi, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs. Que son Nom soit béni !

Jésus s’approcha de moi et toucha ma tête en me disant:

il-est-vivant12-222x300 vision et l’au-delà dans Témoignages » Je suis Jésus qui est mort pour toi. Regarde ces marques dans mes mains, elles sont encore là pour toi. Je suis descendu de mon trône de gloire pour te parler, il y a beaucoup de choses dans ta vie dont tu dois te détourner. Tu es paresseuse et coléreuse, ces choses font du mal à mes enfants. Je ne veux pas de chrétiens à 25% ni à 95% mais à 100%. Si tu veux aller au Paradis, il faut que tu te sanctifies car Je suis moi-même Saint. Je suis venu te chercher pour un voyage. « .
Je lui demandai :

 » Seigneur s’agit-il d’un voyage missionnaire ?  » Il me répondit :  » Non « .

Il me prit par les mains et me souleva, Il me parla avec simplicité et amour. Il m’emmena jusqu’à la fenêtre de ma chambre, il regarda la ville de New-York puis je vis son visage devenir triste. Il pleura et me dit :

 » Ma Parole est beaucoup prêchée, mais elle n’est point écoutée. Le péché de cette ville est monté devant mon père « .
La ville était pleine d’homosexuels; parmi eux se trouvaient des hommes politiques. Le Seigneur me dit :

 » C’est une autre Sodome, mais Je suis vivant et les jugements de mon père vont bientôt tomber sur cette ville « .

Alors je me prosternai devant le Seigneur en pleurant et Il me dit :

 » Ne crains point car quand les jugements vont tomber dans ce monde, mon Église ne sera plus sur la terre « .

Il me reconduisit à mon lit et me dit de téléphoner à un frère de ma communauté dont il me donna le nom. Il me dit de le prévenir que mon esprit allait sortir de mon corps et qu’il ne devait emmener mon corps ni à l’hôpital ni aux pompes funèbres ni devant les autorités, mais qu’il devait dire à mon mari de faire confiance à celui qui est la Résurrection et la Vie (Jean11:25).

Le Seigneur reprit la parole :

 » Moi qui donne la vie, je prends ton esprit mais tu reviendras et tu rapporteras au peuple qu’il doit me faire pleinement confiance. Celui qui croit en moi ne mourra jamais « . (Jean 11:26).

Il étendit la main et je vis qu’un autre corps était sorti de moi. J’étais habillée de blanc et je brillais comme le corps du Seigneur, il me dit :

 » Regarde ! Ceci est le corps que les chrétiens qui obéissent à ma parole auront bientôt « .

Je constatais que je pouvais traverser les murs. Le Seigneur qui me tenait par la main me dit :  » Regarde ! « .

Lorsque je fus retournée, je vis mon corps sans esprit ; il m’expliqua que mon corps physique ne servait à rien, que ce n’était que de la poussière et qu’à la mort, il retournerait à la poussière, comme le corps physique de chacun. Il ajouta que le nouveau corps que j’avais était un corps glorieux et que c’est cet esprit qu’il a donné à l’Homme. Je crus qu’il allait m’emporter au ciel mais ce ne fut pas d’abord le cas.

Nous descendîmes par un tunnel au fond de la terre. En nous approchant d’un certain lieu je sentais une odeur insupportable. Je dis :

 » Seigneur je ne veux pas aller dans ce lieu ! « .

Mais nous y sommes entrés; ce lieu était très noir et invivable. J’entendais des gens souffrir, pleurer et crier. Arrivés au bout du tunnel, nous nous assîmes sur un rocher et le Seigneur me dit :  » Regarde ! « . Je voyais devant moi des gens en état de souffrance. En enfer, les gens ne font que pleurer, personne ne s’occupe de l’autre.

Mes chers frères et soeurs, je venais de me rendre compte que L’ENFER EST RÉEL. J’ai pleuré, pleuré, en regardant le Seigneur ; Il me dit :

 » Retiens bien ce que tu as vu, ne l’oublie jamais « .

Je regardais l’enfer, les gens criaient :  » Aïe! Aïe! Aïe! « . C’est pour toujours douleur et haine aux siècles des siècles.

Je me retournai vers le Seigneur et demandai :

 » Y a- t-il quelqu’un de ma famille dans cet enfer ? « 

Il me répondit :

 » Je ne vais pas te permettre de voir un membre de ta famille. « 

Je lui demandai encore :

 » Seigneur y a-t-il quelqu’un que je connaisse ici ?  »  » Oui, me dit-il, et je vais te permettre de le voir. « 

Je vis aussitôt un jeune homme monter des profondeurs de l’enfer, c’était Alexandre.

J’avais connu ce jeune à l’occasion d’une campagne d’évangélisation en République Dominicaine à laquelle j’assistai avec mon mari. Au cours de cette campagne d’évangélisation, j’avais entendu une voix me dire distinctement :

 » Lève-toi et va à la rencontre d’Alexandre qui va passer par là. Tu lui diras de ne pas rejeter le message car je lui donne une dernière chance « .

Bien que je ne le vis pas, je sus que cette voix était celle du Seigneur.

Je dis à Alexandre ce que le Seigneur m’avait annoncé. Voici quelle fut sa réponse :

 » Vous, les chrétiens, vous êtes tous des fous, vous trompez les gens en disant que Jésus-Christ revient. Moi, je ne crois pas que tout cela soit vrai. « 

Je lui dis :

 » Alexandre, Dieu donne la vie et l’enlève quand il veut, Alexandre, tu vas mourir bientôt. « 

Il me répondit :

 » Je suis trop jeune pour mourir, il me reste encore de nombreuses et belles années de réjouissance sur cette terre « .

Cette chance était bel et bien la dernière pour Alexandre. Qu’en sais-tu pour toi aussi, cher lecteur ?

Trois semaines après, Alexandre mourut alors qu’il était ivre. Sa destination fut cet enfer de tourment où je le vis. La Bible dit clairement que les ivrognes n’iront pas au paradis (Galates 5:21). En regardant les gens en enfer, je voyais Alexandre attaqué par deux grands vers. Il criait :  » Aïe! Aïe! Aïe! « . Sa voix était tourmentée. Il me reconnut et me dit :

 » J’ai négligé cette dernière chance et me voici aujourd’hui en train de souffrir. Lorsque tu retourneras sur la terre, va dans ma maison et dis à ma famille de croire en Jésus-Christ et d’obéir à Sa parole pour ne pas venir où je suis. « 

Cher ami, il est temps que tu parles de Jésus-Christ à tes enfants, à ton père, à ta mère, à ton mari, à ta femme, à tes collègues de travail, à tes amis.

Partout où tu iras, je t’en prie, annonce l’Évangile de Jésus-Christ qui sauve, CAR L’ENFER EST RÉEL.
Puis le Seigneur me fit voir des milliers de gens en train de souffrir dans cet enfer. Il me dit :

 » Tu vois, certains de ces gens m’ont connu lorsqu’ils étaient sur la terre. Il y a encore beaucoup de gens sur la terre qui marchent dans les rues en ne sachant pas où ils vont, mais vous devez savoir que le chemin du ciel est très petit et qu’il sera plus serré encore; il y aura des épreuves sur la terre, ainsi vous serez purifiés comme l’or. Mais ne craignez rien, Je suis devant vous comme un puissant guerrier. « 

Je lui demandai :

« Y a-t-il des chrétiens dans cet enfer ? « 

Il me répondit :

 » Oui, et sais-tu pourquoi ? Ils ont cru en moi mais ils ont perdu leur salut par leurs mauvais témoignages. Ils étaient de soi-disant chrétiens, mais ils ne marchaient pas selon ma Parole. Ils sont nombreux les chrétiens qui ne se comportent bien que dans les temples, devant leur pasteur et devant leur famille. Mais ils se trompent lourdement; les yeux de mon père voient tout et Il entend toutes vos paroles où que vous soyez
Jésus me redit encore :

« Sais-tu pourquoi ils ont perdu leur salut ? C’est parce qu’ils ne se comportaient pas comme ceux qui croient en moi. Dis à mon peuple qu’il est temps de mener une vie irréprochable devant mon père, devant le diable et devant le monde. Il faut que le diable n’ait aucune raison d’accuser mon peuple et que le monde ne montre pas mon peuple du doigt. Parmi mon peuple, il y en a beaucoup que le diable et le monde accusent et ils ont des raisons de les accuser. Il est temps de rechercher la sanctification et la consécration » (1 Pierre 1: 14-16 ) ..

Cher ami chrétien, il est temps d’enlever le masque de l’égoïsme, de l’hypocrisie et de l’orgueil pour que le Seigneur t’utilise pleinement comme Il veut
Ensuite nous nous dirigeâmes vers un endroit où il y avait un lac de feu. Au fur et à mesure que nous nous approchions de ce lac, je sentais une odeur très mauvaise et le Seigneur me dit :

 » Ce que tu vois là-bas, c’est le lac de feu, qui est déjà prêt pour le diable, le faux prophète et l’anti-christ. Je n’ai pas préparé ce lac pour l’homme mais là iront tous ceux qui refusent de m’accepter comme Sauveur ainsi que ceux qui ne vivent pas selon ma parole « (Apoc 20: 14).

A ce moment je vis Jésus pleurer et Il me dit encore :

 » Ceux qui se perdent sont plus nombreux que ceux qui vont au ciel ! « 

Et Jésus me fit voir le nombre de gens qui mouraient à chaque minute et il me dit :

 » Regarde combien se perdent ! Mon Église dort. Pourtant elle a reçu ma puissance, elle possède ma parole et le Saint-Esprit mais elle dort. Sur la terre il y a des gens qui prêchent en disant que l’enfer n’existe pas. Va leur dire que ce lieu est bien réel ! « 

Je me trouvais très loin de ce lieu mais j’en ressentais le chaleur qui parvenait jusqu’à moi. Nous remontâmes des profondeurs de la terre et nous arrivâmes au ciel. Continuant de monter, nous débouchâmes sur un autre ciel. Dans ce ciel, le Seigneur me montra le soleil et les étoiles et me dit :

 » Regarde ces étoiles, je les appelle toutes par leur nom; tu vois ce soleil, c’est par mon pouvoir qu’il éclaire les bons et les méchants. Mais il viendra un jour où le soleil ne brillera plus, tout sera obscurité « .

Nous avions continué de monter et nous arrivâmes dans le ciel où Dieu habite (le troisième ciel).

Devant nous se trouvaient de belles maisons qui n’ont pas été créées par des mains d’hommes mais par le Roi des rois, le Seigneur des Seigneurs. Je voyais les murs de ces maisons très hautes en or et en pierres précieuses et douze portes de perles. Chaque porte était gardée par un ange. Chacune de ces portes portait le nom d’une des douze tribus d’Israël (Apoc 21: 10-14).

Je pensai que je ne pourrais pas entrer, mais le Seigneur me regarda pour me dire :

 » Est-ce que tu veux entrer ?  »  » Oh oui Seigneur! Je le veux.  »  » Eh bien entre ! Car Je suis moi-même la porte « (Jean 10:9).

J’entrai à l’instant par une porte précieuse et je vis un jardin de fleurs magnifiques.

 » Veux-tu entrer dans ce jardin ? Alors vas-y, car cela je l’ai préparé pour toi et pour mon peuple « .

Lorque je fus entrée dans ce jardin, je commençai à cueillir des fleurs et à faire des bouquets. Je courais d’un bout à l’autre de ce jardin comme une petite fille. Les fleurs que je cueillais étaient de plusieurs couleurs et d’une odeur agréable. Le Seigneur appela quelqu’un. Je vis ce quelqu’un approcher. C’était un ange fort et beau à tel point que je ne peux décrire sa beauté. Le Seigneur me dit :

 » Tu vois celui-ci, c’est l’Archange Michel, c’est lui qui dirige mon Armée. Regarde encore ! « 

Je voyais une puissante armée à cheval et le Seigneur me dit :

 » Ce n’est pas une armée d’hommes mais c’est celle de mon père. Cette armée est à la disposition des chrétiens réellement nés de nouveau; ne crains point car elle est plus puissante que celle qui est dans le monde « .

Puis Il me fit voir un autre ange :

 » Celui-ci, c’est le messager des chrétiens qui obéissent à ma parole « .

J’étais heureuse d’entendre cela.

Jésus me dit :

 » Sois attentive ! Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu de Moise, le Dieu d’Elie, celui qui fait tomber le feu du ciel; Je n’ai jamais changé. Vous n’avez pas un dieu médiocre, un dieu limité. Je suis le Dieu tout puissant qui a créé les cieux et la terre et c’est celui-là que vous servez. Je vais te faire voir la condition dans laquelle vit mon peuple dans ces derniers jours qui lui restent. Fais bien attention à ce que je vais te montrer « .
Je commençais par voir des chrétiens faibles et fatigués. Le Seigneur me posa la question suivante :

 » Crois-tu que je peux enlever cette Église dans l’état où elle se trouve ? Les chrétiens que je vais enlever seront glorieux, triomphants, sans tâche, sans ride.

Il y a parmi mon peuple des mensonges, très peu d’amour, mon peuple est divisé. Je t’ai fait voir la condition des chrétiens dans ces derniers jours. Maintenant je vais te faire voir comment les chrétiens de l’Église Primitive ont marché. C’était comme si j’étais au milieu d’eux. Ces frères et soeurs étaient remplis de la gloire de Dieu. Ils jeûnaient et priaient constamment; ils prêchaient ma parole sans aucune peur. Or les chrétiens actuels croient que j’ai changé, ils croient aussi que le Saint-Esprit a changé. La plus grande erreur des chrétiens d’aujourd’hui c’est de s’être créé une vie routinière programmé par l’homme. Ainsi ils ont oublié que les messages sont du Saint-Esprit et viennent d’en haut. Dis à mes serviteurs, les pasteurs, que le temps est venu de mettre fin à ces programmes de routine. Vous allez voir une puissance agir au milieu de vous. Le Saint-Esprit, celui-là même qui agissait autrefois dans l’Église Primitive, va faire des miracles, des prodiges, des merveilles en grand nombre, ressuscitant les morts. Le Saint-Esprit est toujours le même, c’est vous qui avez changé.

Chrétiens, il est temps pour vous de retourner à la vie de l’Église Primitive. Vous avez oublié la louange qui m’est dûe, vous négligez aussi la prière. Vous ne vous souvenez pas que J’habite au milieu de la louange de mon peuple. Le temps est venu de me louer, vous devez commencer vos activités par la louange et me donner la gloire parce que Je suis vivant éternellement. Je suis celui qui libère, qui guérit et qui sauve. Le temps est venu de fléchir les genoux mes enfants; il est temps de jeûner et de m’invoquer, de me chercher. Vous n’êtes pas du monde.

Les Hommes s’opposent à mon œuvre, le diable aussi, mais qu’ils le veuillent ou non, va arriver le temps des bénédictions et d’un grand réveil de mon peuple dans ces derniers jours. Le Saint Esprit va prendre le contrôle, Il va faire sortir ce qui est caché et tout ce qui est honteux du sein de mon Église. Lors de ce réveil et de ces bénédictions, reviendra aussi le temps des Ananias et Saphira car il y a beaucoup de menteurs dans mon Église  » (Actes 5: 1-4).

Puis je quittai ce beau jardin et j’arrivai dans une belle rue en or où le Seigneur me dit :

 » Touche ! Oui c’est bien de l’or. Va et dis à mes enfants que très bientôt, ils se promèneront dans ces rues en or à la main de celui qui donne la vie  » (Apoc 21: 10-15).

Oh ! Que ce fut bon de marcher dans ces rues en or ! Ensuite je vis un beau trône entouré d’Anges, d’Archanges et de Séraphins, ils louaient sans cesse celui qui était sur le Trône. Ils disaient :

« Saint, Saint, Saint est le Seigneur Dieu tout Puissant ; les cieux et la terre sont remplis de sa Gloire. Amen ! »

Au vu de cela Jésus me dit :

 » Si eux me louent, qui êtes-vous pour ne pas me louer et glorifier celui qui est mort pour vous et vous a donné la vraie vie ? Le temps est venu de lever des mains pures pour me louer « .

En même temps je voyais un fleuve d’eau vive sortir de ce Trône, je voyais aussi l’arbre de vie et à l’autre extrémité, je voyais l’arc-en-ciel et la mer de cristal. Alors j’ai demandé au Seigneur :  » Qui est sur le trône? « 

Il me répondit:

 » C’est Mon Père, le Seigneur des Armées « . Je lui dis:  » Laisse-moi voir le Père « ,  » Non il n’est pas encore temps « , me dit le Seigneur.

Bien que je ne vis pas le Père, je sus que Celui qui était sur le trône était Puissant.

Je voyais le tonnerre et des éclairs sortir de ce Trône et j’entendais des Louanges.

Jésus me dit :

 » Entends-tu ces Louanges ? Ce sont vos Louanges, celles des rachetés « .

Je vis sept anges qui tenaient chacun une coupe en or et sept autres anges qui tenaient chacun une trompette. Ces anges m’ont beaucoup étonnée.

 » Seigneur, qui sont ces Anges ? « .

Il me répondit :

 » Les sept coupes que tiennent les Anges sont remplies de la colère de Dieu
Elles seront bientôt versées et quand les trompettes retentiront, mon Église, les Chrétiens qui vivent selon la volonté de mon père, seront enlevés. Ils ne seront plus sur la terre lors de la grande tribulation. Avant que ce manifeste l’anti-christ, cet homme de péché, mon Eglise entendra les derniers sons des trompettes et ils me rencontreront dans les airs.  » (1 Thessaloniciens 4 :16).

Je me tenais là, cher ami, devant un puissant trône et je n’avais plus la notion du temps. Un moment après, Jésus me montra comment son Église (les vrais Chrétiens) sera enlevée ! Je voyais dans cette vision des milliers de gens disparaître. Dans les hôpitaux, les nouveaux nés disparaissaient aussi, les parents étaient bouleversés et ils cherchaient désespérément leurs enfants. Cela se passa sur toute la terre, la télévision et la radio donnaient la nouvelle de cette disparition. Les journaux par de gros titres en rouge, donnaient aussi la nouvelle.

Le Seigneur me dit :

 » La nouvelle paraitra bientôt . Si les jugements de mon Père ne sont pas encore tombés sur la terre, c’est grâce aux chrétiens qui me sont fidèles, ceux qui m’aiment « .

Après cela, je vis l’homme de péché faire son apparition en disant aux habitants de la terre :

 » Je vous apporte la paix et la sécurité « 

Aussitôt les gens oublièrent l’évènement qui venait d’avoir lieu. Je vis en effet dans cette vision qu’il eut la paix, de l’argent en quantité, du travail et les gens se disaient :

 » celui-ci est celui qui vient résoudre tous nos problèmes ! »

Jésus me dit :

 » Regarde bien et sois attentive « .

Je voyais dans la vision les sept anges avec les sept coupes.

Cher ami, ce qui se passait fut pénible à voir ; je vis les anges verser les sept coupes de la colère de Dieu sur la terre. Les trompettes commencèrent à sonner. Les jugements de Dieu tombaient sur les habitants de la terre, des pays entiers disparaissaient.

Le Seigneur me dit :

 » Regarde! Tous ces gens faisaient partie de mon Église, certains étaient des pasteurs « .
Ne comprenant pas bien tout cela, je demandai au Seigneur :

 » Comment se fait-il que ton peuple soit resté aussi nombreux dans la grande tribulation ? Comment se fait-il que parmi eux, il y ait des pasteurs qui ont prêché ta parole ? « 

Jésus me répondit :

 » Oui, ils ont prêché ma parole mais ils ne vivaient pas conformément à cette parole. Non seulement il faut prêcher ma parole, mais il faut aussi la vivre « .

Puis le Seigneur me fit voir une autre multitude de pasteurs et il me dit :

 » Ces pasteurs-là ne prêchaient pas ma parole car au temps où ils vivaient, ma parole, telle qu’elle est écrite, ne plaisait pas à leur siècle. Ils avaient beaucoup trop de considération pour ceux qui donnaient la dîme la plus élevée : ils étaient intéressés par les biens de ce monde. Va et dis à mes serviteurs que c’est moi qui les ai appelés, que l’or et l’argent m’appartiennent et que je leur donnerai selon ma grandeur et ma gloire. Dis-leur de prêcher ma parole telle qu’elle est écrite. Ils sont nombreux ceux qui donnent une autre interprétation de ma parole. Ma parole est ma parole, on ne peut la changer. Elle doit être prêchée telle qu’elle est écrite. Ils sont nombreux parmi mon peuple ceux qui déforment ma parole pour leur profit « .

Après cela, nous arrivâmes dans un salon de cette nouvelle Jérusalem et le Seigneur me dit:

 » Ce que tu vois, c’est le Paradis « .

Dans le Paradis je vis les apôtres et je demandai :

 » Seigneur où est Abraham ? « 

Je m’attendais à voir un vieillard , mais tout à coup je vis s’approcher un jeune homme âgé d’environ 25 ans. Jésus me dit :

 » Voici Abraham, le père de la Foi. Au Paradis, il n’y a pas de supériorité, tout le monde est égal, ils louent tous et glorifient le Seigneur « .

Le Seigneur fit appeler une femme d’une beauté inexprimable comme toutes celles que j’avais vues là-bas et il me dit :

 » Voici Marie ! Va et dis à tous que Marie n’est pas la reine du ciel, que le Roi du ciel c’est moi, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs; celui qui a dit

JE SUIS LE CHEMIN, LA VÉRITÉ ET LA VIE.

C’est seulement à travers moi, Jésus-Christ, que l’on parvient au ciel (Jean 14: 6-7).

Va dire à cette humanité aux YEUX BANDÉS qu’il n’existe pas de purgatoire car s’il y en avait un, je te l’aurais fait voir. Il y a par contre l’enfer, le lac de feu, la précieuse Jérusalem et le paradis que je t’ai fait voir. Mais dis-leur qu’il n’y a pas de purgatoire; dis-leur que C’EST UN MENSONGE DU DIABLE, IL N’Y A PAS DE PURGATOIRE « .

Puis le Seigneur me conduisit dans un Arsenal de couronnes.

 » Ceci, ce sont les couronnes de la vie « .

Le Seigneur me demanda :

 » Qu’est-ce que tu vois ? « 

Je vis ma communauté chrétienne, je voyais les fidèles de cette communauté chanter et prêcher, alors je demandai à Jésus :

 » Pourquoi les noms des fidèles de ma communauté ne sont-ils pas écrits dans ce livre ? « 

Il me répondit :

 » À cause des mauvaises actions qu’ils commettent sur la terre « .

Ensuite je vis dans la vision que ces fidèles allaient plus tard se réconcilier avec Jésus. Gloire à Dieu ! Après tout cela le Seigneur me permit de revenir sur la terre.

II – La deuxième vision

Un jour, nous étions au nombre de vingt personnes en réunion de prière. La première chose que nous avions faite comme nous le faisons d’habitude, était de louer et d’adorer le Seigneur. Soudain nous sentîmes la présence de Dieu avec une telle puissance que ce fut comme le jour de la pentecôte.

Je me souviens que la maman de mon mari, une femme très âgée mais très active dans l’œuvre du Seigneur vint me dire :

 » Bernada, il faut baisser un peu la voix pendant la louange car nous faisons beaucoup de bruit « .

C’était vrai, la louange ressemblait au bruit d’une cascade d’eau. Je me suis levée dans l’intention de dire à mes frères de baisser la voix, lorsque j’ai entendu la voix du Seigneur me dire :

 » Ne dis rien ! Car dans le monde lorsqu’il y a du bruit, nul n’y prend garde, alors pourquoi arrêteriez-vous la louange ? « .

Nous continuâmes donc à louer et à glorifier le Seigneur et j’ai senti que quelque chose de très grand allait arriver. Subitement je me suis souvenue des paroles que le Seigneur m’avait confiées lorsque j’étais allée avec Lui. Il m’avait dit :

 » Je reviendrai te chercher « .

Tout à coup j’ai vu une brillante lumière qui inondait ma maison. Tous mes frères virent aussi cette lumière. Tous se mirent à genoux devant la puissance du Dieu vivant et véritable. Je ne savais que faire, je restai immobile. Cette lumière devenait de plus en plus grande et prenait une forme humaine. J’avais devant moi le Seigneur Jésus-Christ avec un regard sûr et un beau visage plein d’amour.

Je n’ai jamais vu sur terre une telle beauté sur le visage d’un homme. Il s’approcha de chacun de mes frères. Au moment où je voulus dire à mes frères que le Seigneur était venu pour m’emmener, en ce moment même mes paroles étaient en langues (1Corinthiens 14: 39-40).

Le Seigneur s’approcha de moi. Il me regarda, mon esprit sortit de mon corps. J’étais dans l’air et je voyais tout ce qui se passait dans ma maison. Je voyais que des gens sonnaient à la porte. Mon mari alla ouvrir : deux policiers étaient à la porte. Ils demandèrent :

 » Nous avons appris qu’une femme est morte ici ; voilà pourquoi nous sommes là « .

Mon mari leur répondit que non :

 » Ici nous nous réunissons pour louer et adorer le Seigneur. « 

Les policiers n’y croyaient pas tellement, mais ils n’entrèrent pas. Ils conclurent :

 » Bon ça va, continuez mais ne faites pas trop de bruit ! « .

J’étais dans les airs lorsque je vis tout cela.

Jésus me prit par la main et nous partîmes vers la République Dominicaine. Lorsque nous arrivâmes dans la capitale, le Seigneur me dit :

 » Tu viendras bientôt dans ce pays car il y a deux grands péchés que ce peuple commet devant mon Père, ce sont la sorcellerie et l’idolâtrie « .

Je voyais moi-même les gens de ce pays courir vers les sorciers et les féticheurs. Jésus me dit :

 » Mon serviteur, l’évangéliste Yiye Avila viendra avant toi dans ce pays et lorsqu’il partira, ce sera ton tour d’y aller pour apporter ma parole « .

Après, le Seigneur m’emmena au Venezuela et au Mexique. Au Venezuela, j’étais dans les airs avec Jésus et je voyais les gens se livrer à la magie, au fétichisme et à la sorcellerie. Au Mexique, je voyais les gens réunis en train d’adorer des démons. Le Seigneur me dit :

 » L’horreur de ce péché est monté jusqu’à mon père. Le premier signe en guise d’avertissement que je te donne, c’est qu’il y aura au Mexique un tremblement de terre; si les habitants de ce pays ne changent pas pour revenir à moi « .

Lorsque je suis revenue sur terre, je suis allée donner ce message au Mexique mais les gens n’ont pas écouté et voilà que récemment le Mexique a vécu un tremblement de terre terrible.

Étant dans l’air, le Seigneur me dit que la main de son père est étendue sur les habitants de la terre. Je voyais la mer qui se soulevait avec des vagues gigantesques, elles ressemblaient à un monstre. Je voyais aussi des ouragans qui arrivaient sur la terre. Je posais cette question au Seigneur :

 » Seigneur, lorsque tout cela arrivera, que deviendront les chrétiens ? « .

Il me répondit :

 » Va leur dire que, pour ceux qui me sont fidèles, pas un seul de leurs cheveux ne sera touché « .

Ensuite le Seigneur me transporta ailleurs. Je vis des endroits où la terre était fendue.

Le Seigneur me dit :

 » Bientôt de nombreux pays seront engloutis « .

Puis nous quittâmes ce lieu pour aller dans un autre où il y avait des eaux très mouvementées. Nous passâmes par ces eaux pour arriver au fond de la terre à travers un tunnel. Je vis de grandes portes. Ce n’était pas les mêmes que celles que j’avais vues dans mon premier voyage. Sur ces portes, il y avait de grandes chaînes. Le Seigneur s’approcha de ces portes. Après avoir enlevé les grosses chaînes, Il me fit entrée dans le tunnel.

Chers frères et sœurs, je voyais des milliers de gens, la tête baissée portant des habits déchirés. Ils étaient attachés par de grosses chaînes qui faisaient un bruit assourdissant, et je demandai :

 » Mais qu’est-ce que cela veut dire, Seigneur ? « 

Il me répondit :

 » Tous ces hommes et ces femmes marchent vers l’enfer « .

Dans la foule des gens qui marchaient vers l’enfer, je vis le grand frère de mon mari, il s’appelait Adolfo. C’était un homme très difficile, il se mariait et divorçait quand il voulait, il maudissait Dieu. Je commençai à supplier le Seigneur de me laisser repartir sur la terre pour avertir Adolfo qu’il allait en enfer. Mais le Seigneur ne me répondit pas. Et je vis une dernière fois Adolfo et sa femme marcher vers le tunnel. Ils étaient au bord même de l’enfer.

Je suppliai encore le Seigneur de me laisser retourner sur la terre afin que je dise au monde ce que j’avais vu. Le Seigneur leva les mains et me dit :

 » Va et dis-leur que le temps touche à sa fin « .

Il me dit encore :

 » Des milliers et des milliers de gens iront en enfer, le temps pour Adolfo est terminé, il va bientôt mourir « .

Lorsque je suis revenue sur terre, mon beau frère Adolfo n’a pas voulu changer sa manière de vivre. Un jour il rentra du travail rapidement et dit à sa femme :

 » Je ne peux plus travailler, quelque chose me dit que je vais mourir « .

Sa femme lui répondit :

 » C’est parce que tu es ivre comme d’habitude que tu dis cela « .

Tous les deux allèrent se coucher. Quelques minutes plus tard, elle eut une vision. Elle se vit avec son mari dans un tunnel, vêtus de vêtements sales, se dirigeant vers l’enfer.

Puis elle entendit la voix du Seigneur qui lui dit:

 » Votre temps à tous les deux est fini « .

Toujours dans les airs, le Seigneur me dit :

 » Sais-tu pourquoi je t’ai fait venir encore une fois dans ce lieu ? C’est pour te faire voir que lors de ta première visite ici, les perdus étaient moins nombreux que cette fois-ci « .

Oh ! Chers frères et sœurs, je vous en prie, prenons moins de temps pour nous-mêmes et occupons-nous de ces êtres humains qui se perdent.

Tout à coup, Jésus et moi sommes sortis de ce lieu à la vitesse de l’éclair pour arriver au premier ciel, puis au deuxième. Lorsque nous atteignîmes le troisième ciel, je vis des anges qui s’agitaient en allant d’un côté puis de l’autre. Je demandai au Seigneur :

 » Pourquoi ces Anges sont-ils en mouvement ? « 

Jésus me répondit :

 » C’est vrai que mes Anges sont en mouvement ici, mais je vais te faire voir la manière dont la terre aussi est en mouvement. Fais attention car beaucoup de démons ont envahi l’humanité. Le diable est furieux contre les chrétiens parce qu’il lui reste peu de temps « .

Le Seigneur me permit de voir ces démons dans une terrible colère, alors Il me dit :

 » Ces démons que tu vois sont des démons d’adultère. Ils vont attaquer des milliers de mes Serviteurs et beaucoup tomberont dans ce péché. Vous, mes serviteurs, cessez de mettre votre confiance en vous-mêmes, car c’est en moi que vous devez pleinement avoir confiance. Sais-tu pourquoi le diable arrive à faire tomber mes serviteurs ? C’est parce que mes serviteurs ne me donnent pas toute la gloire. Ils volent ma gloire et deviennent orgueilleux. De plus, leurs femmes vivent dans un grand désordre spirituel. Elles n’ont pas bâti leur maison avec sagesse « . (Proverbes 31: 10-31)

Je voyais des milliers d’anges, impossible à compter tant ils sont nombreux, pour la bataille. Puis Jésus me dit :

 » Maintenant j’envoie ces milliers d’Anges sur la terre pour qu’ils protègent mon peuple. Dans ces derniers jours, la garde sera doublée. Satan doublera aussi d’effort, mais vous ne devez pas oublier que votre Dieu est Grand et Puissant. Si vous êtes attachés à Lui, rien ne vous arrivera « .

Puis le Seigneur m’emmena dans un autre lieu. Là j’ai vu une table immense autour de laquelle se trouvaient des chaises en or et sur chacune d’elle, un nom était inscrit, une robe de fin lin était posée. Face à chaque chaise, sur la table je vis des couronnes.

Je remarquai une chaise plus grande que les autres. Devant cette chaise se tenait une gigantesque coupe en or et Jésus me dit d’aller voir ce qui se trouvait dedans. Elle était pleine de vin prêt à être servi. Jésus me dit :

 » Sais-tu pourquoi le vin est prêt à être servi ? Va et dis à mon peuple que je suis déjà à la porte, je viens bientôt « .

Le Seigneur me tendit une robe de lin et une couronne. Je revêtis la robe et je mis la couronne sur ma tête puis Il m’emmena dans un autre lieu où je me voyais comme dans un miroir.

Jésus me dit :

 » Il n’y a pas de tâche ni de faux plis sur ta robe, n’est-ce pas ? Nul n’entrera par cette porte ni ne prendra place à cette table s’il n’est habillé de cet habit. Certains parmi mon peuple sur la terre ont sali cet habit. D’autres l’ont froissé et d’autres encore l’ont mis de côté et l’ont oublié. Dis à mon peuple qu’il est temps de laver cet habit, de le repasser, et de le reprendre. Il faut que mes chrétiens demandent au Saint-Esprit de les aider à remettre leur habit en bon état car le Roi va bientôt célébrer les noces dans le royaume de son Père « .

Je suis d’une famille dont les parents sont divorcés et c’est avec mon père que j’ai vécu. Ma mère était une femme très religieuse. Quant à mon père il ne croyait en rien. J’ai une sœur qui est dans un couvent catholique mais je sais que bientôt Jésus-Christ l’enlèvera de ce couvent et qu’elle prêchera l’Evangile avec moi ; je prie beaucoup pour elle.

En repensant à la vie de ma mère dans cette religion mystique, pendant mon premier voyage au paradis, j’ai pleuré devant le Seigneur en Lui disant :

 » Seigneur, ma mère va se perdre, pourtant je lui ai beaucoup parlé de toi mais elle ne m’a jamais écoutée. Elle s’attache de plus en plus à cette religion païenne « .

Le Seigneur me répondit :

 » Je sauverai ta mère, mais je vais la reprendre tout de suite après, sinon elle retomberait dans le péché et elle irait en enfer. Pour cela, dès qu’elle sera convertie, elle mourra et elle viendra ici au paradis « .

Après être revenue sur terre, je priais, pleurais, soupirais en rappelant au Seigneur la promesse qu’Il m’avait faite. Mais je voyais toujours ma mère s’enfoncer de plus en plus dans l’idolâtrie de sa religion. Un jour, Dieu utilisa mon fils pour convertir ma mère. Et juste trois jour après sa conversion, ma mère mourut. Gloire à Dieu !

Au cours de mon deuxième voyage au paradis le Seigneur me dit :

 » Regarde, ce que ma bouche dit, ma main l’accomplit « .

Je vis ma mère dans ce beau paradis ; elle était parmi d’autres femmes. Ensuite le Seigneur me conduisit ailleurs. Là, je vis des milliers d’enfants habillés en blancs, ils louaient et glorifiaient le Seigneur. Jésus me dit :

 » Tu vois ces enfants, ce sont les bébés qui ont été avortés par des parents et des médecins criminels. Les bébés que les gens tuent alors qu’ils sont encore dans le ventre de leur mère et qu’on retrouve dans des poubelles et des rivières, ces enfants, tu vois, ils sont ici au paradis « .

Chers frères et sœurs, contrairement à ce que vous croyez, pour le Seigneur, le fœtus est une vie dès sa conception, dès le premier jour de la grossesse.

Jésus me dit encore :

 » Bernada, travaille car je suis ta force. Ce message doit être diffusé dans le monde entier. C’est un message pour les chrétiens, les pasteurs et pour tous les habitants de la terre, toi inclue. Que celui qui est saint se sanctifie encore « .

A cet instant les portes du ciel se sont ouvertes. Il y avait un beau escalier. Jésus a fait appeler de milliers d’anges qui sont venus, puis le Seigneur m’a raccompagnée dans mon foyer.

Lorsque nous arrivâmes dans ma maison, je vis mon mari et les frères chrétiens qui attendaient le retour de mon esprit. Je voyais mon corps physique resté sur la terre. Je dis au Seigneur :

 » Je ne veux plus de ce corps ! « 

Le Seigneur me répondit :

« Tu ne peux pas repartir au ciel avec moi car ce n’est pas encore le temps pour toi. Il faut d’abord que tu annonces ce que tu as vu à mon peuple pour qu’il se prépare »

Et d’une voix puissante, Il me dit :

 » Entre et reçois vie, je suis la résurrection et la vie, celui qui croit en moi vivra même s’il meurt « 
(Jean 11: 25-26).

Si vous avez lu ce témoignage, et que vous n’êtes pas certain d’être sauvé et d’aller directement au Ciel si la mort vous réclamait maintenant, vous devez vous repentir de vos péchés, vous tourner vers le Seigneur Jésus, et dire cette simple prière d’un cœur sincère : « Seigneur Jésus, je suis un pécheur, et je sais que je ne peux pas me sauver par mes bonnes œuvres. Je mérite d’aller en enfer. Je regrette d’avoir péché, d’avoir ratiqué l’idolâtrie, et des choses que Tu considères comme des abominations. Pardonne-moi ! Lave tous mes péchés par Ton sang précieux ! Par la foi, je Te reçois maintenant dans ma vie comme Sauveur et Seigneur. Viens dans mon coeur maintenant, et sauve-moi selon Ta promesse. Ecris mon nom dans Ton Livre de Vie ! Je Te le demande dans Ton précieux Nom, et je Te remercie de m’exaucer maintenant ! Amen ! »

Témoignage audio de la 1ère vison clique sur ce player : en cours

Témoignage audio de la 2ème vision clique sur ce player :

Bernarda FERNANDEZ peut être contactée (en espagnol ou en anglais) à l’adresse suivante :

Bernarda FERNANDEZ
c/o « FE EN MARCHA »
P.O. Box 949, CAMUY
PUERTO-RICO, 006.27 (USA)

20 décembre, 2012

Comment activer votre foi pour vivre une vie des miracles

Classé dans : La Foi — voiceofgod @ 13:18

miracle lifeCar le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance (1 Corinthiens 4:20).

J’ai été témoin dans ma vie de plusieurs miracles ; j’ai vu des voyous drogués devenir des vrais disciples du Christ, des malades d’AVC, des fous et aliénés mentales, des gens qui étaient tourmentés par des démons et même une jeune fille morte revenir à la vie (en 2012) et pas plutard qu’hier mercredi 19 décembre 2012, vers 18h alors que le ciel était d’un gris sombre annonçant la pluie notre Église qui est en construction et donc sans toiture pour l’instant, le culte était menacé j’ai vu le peuple de Dieu se lever et parler à la pluie pour qu’elle ne tombe qu’après nos heures de culte et vous savez quoi ? elle a obéis elle est tombé à 23h grâce à la foi dans le nom de Jésus (Actes 3:16) oui je peux vous parler avec certitude sur « Comment Activer votre foi pour mener une vie des miracles ».

Voici  les 3 clés qui vous aideront à activer votre foi :

1. Tu dois naitre de nouveau, La Bible révèles qu’au travers le péché d’un Seul homme (Adam), le péché qui engendre la maladie et la mort s’est étendu sur toute l’humanité voila pourquoi nous souffrons, mais j’ai une bonne nouvelle a vous annoncer mes amis ; au travers la mort de Jésus a à la croix de Golgotha en l’An 33 Dieu a pardonner les péchés de toute l’humanité (Romains 5:19)  ainsi toute personne qui confesse ces péchés à Dieu peut être pardonnés et c’est là que commence le miracle de la nouvelle naissance,  Jésus  a dit : « si quelqu’un n’est pas né de nouveau il ne peut voire le royaumes des cieux (Jean 3:3)« , nous sommes tous des créatures de Dieu mais nous ne sommes pas tous ses enfants, comment devenir enfants de Dieu ? Jean 1:12 « Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu », et Saint Paul Martèles : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles(2Corinthiens 5:17) ». pour devenir une nouvelle créature  il nous faut : a. Confesser nos péchés à Dieu b. Inviter Jésus a entrer dans nos cœurs et à devenir notre Seigneur et sauveur personnel c. Trouver une bonne Église Chrétienne ou l’on crois en toute la Parole de Dieu et Être baptisé d’eau et le Seigneur Jésus lui même vous baptisera du Saint Esprit.

2. La Parole Parlée :  Tu dois trouvé dans la Bible et confessé de ta bouche les Paroles de Dieu promettant la solution à tes problèmes tout en sachant que quand un homme ou une femme remplis du St Esprit parle ce n’est plus lui qui parle mais c’est Jésus qui parle au travers de lui, selon qu’il est écrit : « J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi(Galates 2:20) », Dans Marc 11:22-23 Jésus a dit : « Ayez foi en Dieu. Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir ». Jésus n’a pas dit que tu va parler à Dieu mais il dit que tu vas parler à cette montagne qui te barre la route, la montagne peut être la maladie, les blessures intérieures, le rejet, le chômage, le divorce, la fatigue, les angoisses, la pauvrette, le stress bref toutes les mauvaises choses que satan utilise pour détruire les hommes.

3. Tu dois agir conformément à la Parole de Dieu que tu as confessé, la Foi sans les œuvres est une foi morte(Jacques 2:17), tu peux dire que tu as la foi mais si tu ne démontre pas ta foi par les œuvres d’obéissance à la Parole de Dieu, sans suivre ce que les gens disent ou pensent de toi et bien tu passeras ton  temps a dire j’ai la foi, j’ai la foi mais a la fin y au ra rien, Dans Matthieu 9:6-7 « Jésus dit au paralytique Lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison. Et il se leva, et s’en alla dans sa maison ». il est évident que si le paralytique était resté assis sur son lit comme un légume, il ne marcherait pas non plus ; mais le Paralytique prit Dieu au mot sachant qu’il est écrit : Dieu n’est point un homme pour mentir, Ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t il pas ? (Nombres 23:19)

Peu de temps avant ma conversion je souffrais des maux d’estomac et de certains problèmes respiratoire, quand j’ai fait alliance avec Dieu le père en recevant Jésus comme mon Seigneur et sauveur personnel peu une semaine après je fut baptisé d’eau et le jour même je reçus le don du St Esprit. Quelques jours après il se développa en moi une soif intense de la méditation de la Parole de Dieu et de la crainte de Dieu, j’avais écris des citations Biblique dans les endroits frappant de ma chambre de sorte que chaque fois que j’entrais ou je voulais sortir de ma chambre j’avais les yeux fixés sur la Parole de Dieu, à l’espace de deux mois j’avais finis de lire tout le Nouveau Testament et ce qui est formidable dans cette histoire ce  que j’ai juste constaté que j’étais guéris de mes maux d’estomac et problèmes respiratoire car les médicaments que je devais prendre pendant les moments de crise je les prenais pas car je n’avais plus crises, peu de temps après je découvris qu’il était écrit dans Proverbe 4:20-22 « Mon fils, sois attentif à mes paroles, Prête l’oreille à mes discours. Qu’ils ne s’éloignent pas de tes yeux; Garde-les dans le fond de ton cœur ; Car c’est la vie pour ceux qui les trouvent, C’est la santé pour tout leur corps ».

Je sais qu’un Chrétien ou un serviteur de Dieu remplis du St Esprit et de Foi peut prier pour la guérison d’un malade et obtenir le résultat mais au cas où ton Église ne crois pas à ça ou encore tu n’a personne qui puisse prier pour ta guérison et bien tu peux t’appuyer sur la Parole de Dieu sachant que : « Dieu n’est point un homme pour mentir, Ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas ?  Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t il pas ?(Nombres 23:19) », Donc si tu veux guérir de ta maladie tu dois trouver des textes Bibliques qui te promettent la guérison, t’imprégner de ça mentalement  au point qu’ils deviennent partie intégrante et si tu veux tu peux les placer dans des lieux ou tu peux les voire facilement partout dans ta maison ou bureau et chaque fois que tu les voient tu les confesse à haute voix :

 » Jésus lui même a pris mes péchés sur son corps à la croix, ainsi je suis mort aux péchés et je vis pour la justice par celui qui a été blessé pour que je sois guéris(1 Pierre 2:24) »

« Mon corps est le temple du St Esprit racheté, purifié et sanctifier par le sang de Jésus. mes membres les parties de mon corps sont des instruments de la justice, présenter à Dieu pour son service et pour sa gloire, le diable n’a plus de place en moi, aucune puissance n’a d’emprise sur moi, aucune instabilité ne peut m’affecter. Tout a été établit par le sang de Jésus ».

 » il est écrit : par les meurtrissures que Jésus a subit à la croix je suis guéris(1 Pierre 2:24), il est encore écrit :  la volonté de Dieu est que je sois en bonne santé (3 Jean 1:2) et la Bible affirmes que Jésus a un nom qui est au dessus de tous les noms(Philippiens 2:9) toi maladie un tel au nom de Jésus meurs maintenant et quitte mon corps car mon corps est le temple du Saint Esprit(1Corinthiens 6:19) ».

Persévères dans cette confession et pendant ce temps tu continues à vaquer à tes occupations quotidiennes et tu verras que tu guérira sans même t’en apercevoir, pour ceux qui cherchent un emplois après avoir Confessé les Paroles de Dieu qui te promettent  la Bénédiction grâce aux œuvres de tes mains tu dois commencé à te lever tôt consulte les sites internet ou l’on met des offres d’emplois et contacte aussi les agences de recrutement et dès qu’il y a rendez vous pour un interview vas y avec tout le sérieux du monde tout en sachant que la Bible déclares : que celui qui ne travailles pas ne manges pas non plus (2 Thessaloniciens 3:10), sois courageux et professionnel et tu verras la main de Dieu.

Que Dieu vous bénisse.

6 décembre, 2012

Le Feu du Seigneur, par Reinhard Bonnke

Classé dans : Saint-Esprit — voiceofgod @ 10:26

Source : enseignemoi.com

Dans la Bible, il y a plus de 500 références au feu et 90 d’entre elles en rapport direct avec Dieu. Il a été dit que Dieu en action, c’est comme un feu ardent. 
Le Feu du Seigneur, par Reinhard Bonnke dans Saint-Esprit feu-15961
Le feu est la caractéristique essentielle de Dieu :
Deutéronome 4 : 24 Car l’Éternel, ton Dieu, est un feu dévorant, un Dieu jaloux.
blank Le Feu dévorant dans Saint-Esprit

Le prophète Ézéchiel utilisa souvent le langage du feu pour parler de Dieu, comme par exemple :

Ezéchiel 22 : 31 Je répandrai sur eux ma fureur, je les consumerai par le feu de ma colère, je ferai retomber leurs œuvres sur leur tête, dit le Seigneur, l’Éternel.

Esaïe prophétisa :
Esaïe 33 : 12 Les peuples seront Des fournaises de chaux, Des épines coupées Qui brûlent dans le feu. La chaux brûle lentement mais les épines rapidement.

Pouvez-vous imaginer Dieu ainsi ? Ce Dieu en feu est le seul qui existe et Il est unique. Notre Dieu n’est pas un iceberg mais une forêt en feu. Il n’est jamais comparé à la lune avec sa lueur froide mais au soleil dégageant de la chaleur. Il habite dans la lumière du soleil levant. Tout ce qu’Il fait luit dans une lumière étincelante et est exécuté avec un désir brûlant et une fougue ardente. Il n’habite pas et ne supporte pas la tiédeur.

Voilà comment est Dieu. Pouvez-vous saisir cette idée ? Esaïe demande :

Esaïe 33 : 14 Les pécheurs sont effrayés dans Sion, Un tremblement saisit les impies : Qui de nous pourra rester auprès d’un feu dévorant ? Qui de nous pourra rester auprès de flammes éternelles ?-

Qui de nous en effet ?

Elie confronta le peuple d’Israël avec un réel défi :

1 Rois 18 : 24 Puis invoquez le nom de votre dieu; et moi, j’invoquerai le nom de l’Éternel. Le dieu qui répondra par le feu, c’est celui-là qui sera Dieu. Et tout le peuple répondit, en disant : C’est bien !

Si vous voulez ressembler à Elie, il vous faudra le Dieu qui répond par le feu. Pouvez-vous faire face à cela : Un christianisme incandescent, un Évangile brûlant, une foi habitée de feu et de passion ? Ou préférez-vous et voulez-vous un Dieu ordinaire, réservé, complaisant ? Le Dieu d’Elie et d’Esaïe ne fait jamais les choses à moitié mais c’est un Dieu d’une vigueur infatigable et d’un engagement total. C’est un enthousiaste ! Il fait toute chose avec passion et ferveur :

2 Rois 19 : 31 Car de Jérusalem il sortira un reste, et de la montagne de Sion des réchappés. Voilà ce que fera le zèle de l’Éternel des armées.

Esaïe 33 parle de la colère de Dieu contre la méchanceté. Dieu est comme un feu dévorant pour les ennemis d’Israël. Mais en même temps, ce feu se propagera comme un feu de forêt et atteindra Sion, le peuple de Dieu : « Les pécheurs sont effrayés dans Sion, un tremblement saisit les impies : Qui de nous pourra rester auprès d’un feu dévorant ? Qui de nous pourra rester auprès de flammes éternelles ? » (Esaïe 33 : 14). Que ce soit en dehors ou au sein même de Sion, notre Dieu est un feu dévorant.

Dieu ne change pas

Dieu est le même Dieu pour tous, à l’église ou dans le monde. Le Dieu qui est en colère avec les pécheurs, est le Dieu auquel nous avons à faire. Il ne change pas. Un partenariat vrai avec le Seigneur signifie être en feu ; le Dieu de feu n’a pas de communion avec des glaçons. Il n’accompagnera pas un peuple doux, froid, mou et ni chaud ni froid qui est indiscipliné, peu rigoureux et qui travaille par à-coups. Peu importe qui nous sommes, Dieu ne s’adaptera pas à nous pour nous faire plaisir ; c’est à nous de nous adapter à Lui. Est-ce que ce type de Dieu ne vous convient pas ? Trop zélé, trop provocateur dans ce qu’Il fait ?

Des leaders d’églises et des pasteurs sont supposés représenter le Dieu du feu. Notre tâche est d’amener le feu de Dieu dans le cœur et la vie des gens – ils en ont tant besoin.

Jésus baptise de feu. Jean Baptiste dit : « Moi, je vous baptise d’eau, pour vous amener à la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint Esprit et de feu. Il a son van à la main ; il nettoiera son aire, et il amassera son blé dans le grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint point » (Matthieu 3 : 11-12 ; et également Luc 3 : 16-17).

Certains théologiens mettent en question les paroles de Jean Baptiste ; a-t-il vraiment dit cela et si oui que voulait-il dire par cela ? Certains disent que ses paroles sur Jésus baptisant du Saint-Esprit et de feu se réfèrent au jugement et à la purification d’Israël. Je suis sûr qu’ils se trompent. Lorsque Jean parla du baptême de l’Esprit et du feu, il s’agissait d’une promesse et non d’une menace bien que ses propos fussent également un avertissement des choses à venir. Au travers de toute l’Ecriture, le feu de Dieu vient tout aussi bien pour épurer que pour bénir.

Le feu de Dieu ne nous a pas été donné pour que nous nous sentions bien confortablement installé mais pour que nous soyons saints et pour que nous allions. Lorsque Moïse vit le buisson ardent, Dieu l’avertit d’abord qu’il se tenait sur un sol saint puis lui révéla ensuite les grandes choses qu’Il voulait accomplir, de libérer Israël de la captivité (Exode 3). Lorsque Esaïe eut la vision du temple rempli de la gloire et de la sainteté de Dieu, le sentiment d’être impur vint d’abord avant que Dieu ne l’équipe pour être Son messager.

Lorsque le Dieu de feu prend le dessus, ce n’est pas une expérience confortable pour ceux qui sont assis à Sion. Être rempli de l’Esprit n’a pas l’objectif ne nous donner des émotions agréables et de belles réunions d’églises mais de nous mettre en mouvement pour Dieu. En nous donnant de la puissance, Jésus explique Ses objectifs très clairement : « Vous serez mes témoins » (Actes 1 : 8). C’est extraordinaire d’être oint mais cette onction nous a été donnée pour être à Son service, non pour avoir de bonnes réunions d’église.

Vivre sans feu

Pouvons-nous vivre sans feu ? Pas ici-bas. Les peuples primitifs croyaient que le feu était un don des dieux, et nous pouvons le comprendre. Dieu agença cette terre pour que l’être humain puisse y vivre, et le feu est aussi essentiel que l’eau ou l’air. Sans la chaleur essentielle, la moitié de la population mourrait de froid. Sans feu, il n’y aurait pas la lumière du soleil, pas de repas cuisinés, aucun métal et en fait pas de production industrielle ; nous n’aurions jamais vu un train ou un bateau à vapeur. Personne ne voudrait vivre sur une telle planète – et en réalité ne serait pas en mesure de le faire.

L’univers est rempli de feu. Le soleil est une boule incroyable et incandescente, chaque étoile luit de son propre feu ; et même le centre de notre planète est du feu – un magma incandescent. Chaque volcan est une image puissante du caractère de Dieu. Il est un Vésuve de bonté, de vie et d’énergie.

Si nous ne pouvons plus voir avec facilité la lumière des étoiles, c’est en raison de la pollution moderne de l’atmosphère. C’est le prix que nous devons payer pour nos grandes villes – beaucoup de lampes mais aucune étoile. De nos jours, les rois mages auraient eu du mal à être guidés par la lumière d’une étoile vers Béthléhem. Néanmoins, ceci est une parabole moderne. Les gens ne trouvent plus le chemin vers Jésus en raison de la pollution. Nous sommes très malins mais personne de peut voir Dieu au travers d’un nuage pollué de doute et de péché. Et pourtant, Il est toujours là, brillant à jamais.

Le jour de la Pentecôte, il y eut non seulement du feu mais également du vent. Le vent disperse le brouillard et la brume. Il clarifie l’atmosphère. Les disciples eurent beaucoup de doutes même après que Jésus soit ressuscité et leur ait parlé. Nous lisons que Jésus apparut aux onze disciples alors qu’ils mangeaient ensemble. Certains avaient cru aux témoignages de Son apparition, mais d’autres avaient douté ; Jésus les réprimanda pour la dureté de leur cœur. Néanmoins, lorsque les vents de Dieu ouvrirent les cieux et pénétrèrent dans la chambre haute, aucun doute ne subsista. La tornade de Dieu et les langues de feu sur chaque tête n’étaient pas une hallucination. Jésus avait atteint le cœur même de l’univers, comme Il l’avait dit. Il avait gardé Sa promesse et envoyé le Saint-Esprit, le Consolateur.

guillemet… le feu descendit du ciel et consuma l’holocauste et les sacrifices … (2 Chroniques 7 : 1)
eli-15982

Le feu de Dieu ne s’éteindra jamais. Ce fut la première chose qui frappa l’attention de Moïse lorsqu’il observa le buisson ardent – le buisson ne se consuma et les flammes ne s’éteignirent pas. Plus tard, les feux sur l’autel des sacrifices et sur l’autel des parfums ne s’éteignirent pas non plus ; c’était un feu saint.

Le jour de la Pentecôte ne fut pas une journée dont les disciples se souvinrent avec nostalgie et mélancolie. Ce qui arriva ce jour-là dura toutes leurs vies. Nous ne trouvons que peu de choses sur les émotions qu’ils ressentirent le jour de la Pentecôte mais tout le livre des Actes a été nécessaire pour décrire l’histoire des répercussions de ce jour-là – un jour qui n’est pas encore révolu. Le feu de Dieu ne brûle pas avec moins d’intensité malgré le temps qui passe. La source de ce feu est éternelle, inextinguible. Dans Zacharie, nous lisons que les sept lampes du chandelier en or étaient alimentées par sept conduits, recevant l’huile inépuisable des oliviers (Zacharie 4).

A l’époque de la Pentecôte biblique à Jérusalem, de magnifiques aqueducs permettaient à l’eau de s’écouler des collines vers la ville de Rome. Aujourd’hui, il ne reste que des ruines de ce remarquable chef-d’œuvre technique. Les arcs sont brisés et les aqueducs sont asséchés. Est-ce la même chose pour l’expérience de la Pentecôte ? Appartient-elle à une époque révolue, 20 siècles avant les temps modernes ? N’existe-t-il plus une chambre haute, du vent ou du feu ? De sa vitalité d’antan ne reste-t-il à l’église que des illustrations froides, figées dans des vitraux multicolores ?

Un feu inextinguible

Remarquez ce que Jésus a dit Lui-même : « Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? Ou, s’il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion ? … A combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent » (Matthieu 7 : 9 et Luc 11 : 11-13).

Il est intéressant de voir comment Jésus l’exprime. Un fils demande du pain, du poisson et un œuf – les aliments de base nécessaires à la vie quotidienne. Jésus ne parle pas de caviar, de bons vins, de vêtements en soie, d’or, de diamants ou d’autres produits de luxe mais de choses faisant partie de la vie quotidienne. Il montre clairement que le don du Saint-Esprit est comme les choses nécessaires à la vie. Dieu nous donnera toujours du pain, du poisson et des œufs comme Il l’a fait pendant des milliers d’années. Et Il nous donne également le Saint-Esprit. Nous pourrions vivre sans poisson, sans pain ou sans œuf mais pourquoi s’en priver ? Je n’aimerais guère essayer de vivre ainsi ! Alors pourquoi devrions-nous nous passer du Saint-Esprit ?

Notre Pentecôte personnelle n’est pas seulement une expérience merveilleuse dont nous pouvons toujours nous souvenir comme quelque chose qui arriva un jour et vit encore dans notre mémoire. Ce n’est pas la mémoire de ce jour-là qui nous permettra d’avancer mais sa durée éternelle et inextinguible. Nous n’avons pas besoin de nous rappeler que nous sommes vivants ou que nous respirons. Nous ne commençons pas chaque journée en essayant de vivre ou de nous réveiller en prenant la résolution de respirer. De telles pensées ne traversent jamais nos esprits. Nous continuons simplement en étant vivants et en respirant ! De la même manière, nous continuons de vivre dans le renouveau continuel du Saint-Esprit. Nos corps physiques sont « renouvelés » alors que nous utilisons nos forces et nos muscles, et la température de nos corps demeure la même que nous ayons froid ou chaud. Un changement de la température de notre corps nous indique que nous sommes malades. En Christ, il n’y a aucune variation de température. Son feu brûle toujours !

Manquer la Pentecôte

Paul dit que Jésus apparut à « à plus de cinq cents frères à la fois » (1 Corinthiens 15 : 6). Ceci arriva avant le jour de la Pentecôte. Je me demande où se trouvait tout ce monde à la Pentecôte. Ils manquèrent cet événement. La Pentecôte – la fête des semaines – était un pèlerinage que tous les Juifs observaient. Ils auraient, à vrai dire, dû être là. Aujourd’hui, les gens manquent encore leur Pentecôte personnelle – peut-être parce qu’ils ont trop à faire. Certains détestent entendre le parler en langues ou parler eux-mêmes en langues comme s’ils étaient allergiques. Je crois que personne n’a le droit de ne pas aimer le don du Saint-Esprit. Ses dons sont distribués selon Sa volonté, non selon nos préférences. Peut-être que ces frères et sœurs suspectaient que la Chambre Haute serait un endroit où viendraient des langues de feu et ils choisirent plutôt de rester dans le Temple avec ses rituels familiers. Le feu de Dieu ne convient peut-être pas à tout le monde. Mais que les gens l’aiment ou non, Dieu ne changera jamais.

Il y a quelques années, un ami Anglais était de passage à New York. Son compagnon lui demanda s’il voulait boire quelque chose et l’amena dans une buvette où il commanda un thé. A cette époque, le thé glacé était inconnu en Angleterre et même aujourd’hui, les « vrais anglais » considèrent cette boisson comme un sacrilège ! Mon ami George prit ce verre de thé glacé. Il but une gorgée, puis avec une lueur incrédule dans le regard, reposa la tasse sur le comptoir. « Ce machin est froid ! », dit-il. Son ami ne put s’arrêter de rire en voyant son incrédulité et sa surprise. Voilà comment je réagis à une foi chrétienne sans feu. Une foi qui est continuellement froide est aussi peu attractive pour moi qu’une planète constamment froide. Une réunion d’église froide est aussi peu appétissante que des pommes de terre de la veille.

Néanmoins, le vrai feu est allumé par le Seigneur, tout comme Il alluma les feux sur les autels du peuple d’Israël. Lévitique 9 : 24 décrit l’autel originel de Moïse. Le feu ne fut pas allumé en frottant du bois sur du bois, comme c’était la coutume à l’époque. Nous lisons :

Lévitique 9 : 24 Le feu sortit de devant l’Éternel, et consuma sur l’autel l’holocauste et les graisses. Tout le peuple le vit; et ils poussèrent des cris de joie, et se jetèrent sur leur face.

Lorsque, plusieurs siècles plus tard, Salomon dédia le premier temple à Jérusalem, il pria que le feu descende.

2 Chroniques 7 : 1-3 Lorsque Salomon eut achevé de prier, le feu descendit du ciel et consuma l’holocauste et les sacrifices, et la gloire de l’Éternel remplit la maison. Les sacrificateurs ne pouvaient entrer dans la maison de l’Éternel, car la gloire de l’Éternel remplissait la maison de l’Éternel. Lire la suite

La religion d’Israël avait le feu et la gloire. Le devoir des prêtres était de ne pas laisser s’éteindre la flamme originelle de ce feu. Le feu était au cœur même de l’adoration dans le temple. Lorsque Salomon pria et que le feu de Dieu tomba, personne ne formula d’objections. La multitude qui s’était rassemblée répondit avec un grand rugissement d’admiration et de louange à Dieu. Personne ne dit : « Il y a trop d’excitation et d’enthousiasme ici ; je vais plutôt aller dans un endroit tranquille et modéré ». Dans ce cas, l’endroit idéal aurait plutôt été pour eux le cimetière.

La réalité est qu’une foi sans feu n’est pas la vraie foi. Elle ne correspond pas à la nature de Dieu. Il est un feu dévorant et je ne peux pas envisager une foi qui ne prend pas Dieu tel qu’Il est. Je ne peux pas imaginer Dieu à 0°C. Il est un soleil de plomb, toujours à son zénith. Si notre attitude par rapport à la foi est dénuée de sentiments, de passion, de feu intérieur et de dynamisme alors il ne s’agit que de l’humidité froide de la tombe. Rien que d’y penser, me donne des frissons ! Lorsque vous éteignez le feu, vous bâillonnez Dieu Lui-même et vous étouffez l’Esprit.

Certains disent que Dieu a compassion mais pas de passion. Je ne suis pas d’accord avec cela. Il est une source éternelle de passion. Il est vrai qu’Il ne fait pas étalage de ses passions comme nous le faisons parfois. Il ne changera jamais. Comme Malachie le fit remarquer, le feu de Sa passion nous consume :

Malachie 3 : 1-2 Voici, j’enverrai mon messager; Il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez; Et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, Dit l’Éternel des armées.2 Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui restera debout quand il paraîtra ? Car il sera comme le feu du fondeur, Comme la potasse des foulons.

… comme un feu dévorant qui est renfermé dans mes os. (Jérémie 20 : 9)
saint-esprit-15983

Le feu est un symbole du Saint-Esprit, pas seulement une de Ses caractéristiques. L’Esprit n’est pas seulement de l’exubérance. Il y a tant d’autres facettes qui se cachent dans Sa personne – le Saint-Esprit est comme une colombe, comme l’eau venant du ciel, le guide, celui qui nous a été envoyé à la place de Jésus pour marcher à nos côtés. Il est le vent du ciel et l’huile de l’onction. Tant d’aspects et formes de Son œuvre sont encore à découvrir. Cette variété s’exprime alors à son tour au travers de nos vies lorsque nous sommes remplis du Saint-Esprit et guidés par lui. Indubitablement, tout ce qui se passe dans la vie chrétienne dépend de l’Esprit. Et derrière tout ce que l’Esprit fait, il y a le feu.

Si vous voulez voir des âmes sauvées sans bouleverser l’ordre des choses, sans émotion, alors ce sera difficile pour le Saint-Esprit de travailler avec vous. Certains veulent que la Pentecôte se passe avec gravité et dignité mais la Pentecôte peut signifier que les gens pensent que vous êtes ivre. La puissance du Saint-Esprit peut parfois être trop forte pour nos corps humains bien frêles. Lorsque le feu tomba dans le Temple, il y a longtemps, tous ceux qui étaient présents tombèrent face contre terre.

Faire face à la réalité

Ce que j’essaie de dire est que vous ne pouvez pas garder votre sang-froid lorsque le feu de Dieu tombe sur vous. Vous ne serez plus jamais le même. Après que le Roi Saül ait été touché par l’Esprit, il ne fut plus le même homme. Si vous ne voulez pas être changé, alors n’espérez pas recevoir le feu. Si vous avez le feu à l’église, vous l’aurez également hors de l’église. Vous serez différent, un oiseau aux couleurs vives au milieu de moineaux grisâtres. Néanmoins, c’est exactement ce dont le monde a tant besoin – des gens qui sont différents, créés par Dieu, brillants comme des flambeaux du ciel « au milieu d’une génération perverse et corrompue » (Philippiens 2 : 15). Moïse vit le buisson ardent et dit : « Je veux me détourner pour voir quelle est cette grande vision » (Exode 3 : 3). Quelle vision étonnante ! Aussi incroyable et étonnante que Dieu Lui-même ! Mais allons-nous impressionner les gens autour de nous si nous sommes comme eux ? Nous devrions être des personnes dont le cœur est en feu – et ceci ne signifie pas nécessairement mener une vie confortable.

Paul, un jour, se fit raser la tête pour montrer qu’il avait fait un vœu (Actes 18 : 18). Les gens remarquèrent alors un apôtre rasé. Mais il n’eut point honte de ce qu’il avait fait, et cet acte montra à tout le monde qu’il était un homme avec une foi profonde qui avait fait un vœu à Dieu. Les Sikhs dans l’Empire Britannique se battirent pour le droit de porter leurs turbans partout et à tout moment comme un signe de leur religion, même sur le champ de bataille, sur leurs motos et en fait, partout où ils allaient. Ils étaient fiers de montrer leur foi, de la mettre en avant. Pourquoi les chrétiens qui ont été baptisés de feu ne feraient-ils pas la même chose ?

Les disciples sortirent de la chambre haute complètement transformés et Pierre attira l’attention de tout le monde lorsqu’il dit : « … nous en sommes tous témoins » (Actes 2 : 32). En d’autres termes : « Nous sommes la preuve que Jésus est vivant – regardez-nous ! ». Comment sont les gens aujourd’hui lorsqu’ils sortent de leur culte le dimanche matin ? Imaginez le feu tombant sur la cathédrale de Notre Dame de Paris et tout le monde sortant de l’édifice complètement ivre. Être rempli du Saint-Esprit n’est pas quelque chose que vous pouvez garder pour vous-même ; c’est une chose qui doit être rendue publique. Et ce n’est pas non plus pour votre satisfaction ou pour votre propre plaisir. La réalité est que cela vous amènera beaucoup d’embarras. Le Saint-Esprit ne nous a pas été donné pour nous rendre la vie facile mais pour vous tirer hors de votre zone de confort, votre petit coin et vous amener dans les vents et les tempêtes de ce monde. L’objectif de votre vie est d’être pêcheurs d’hommes dans les eaux difficiles.

Nous ne parlons pas d’émotions ou de puissance mais de la personne du Saint-Esprit. Il ne peut plus être distribué par petites portions par un prédicateur ou un évangéliste qui dit au cours de sa prédication : « Recevez une portion du Saint-Esprit ! » pour que vous la partagiez avec votre femme, votre fils ou votre fille. Le Saint-Esprit est une personne. Il ne nous a pas été donné pour faire de l’effet sur une estrade de manière impressionnante comme les prestidigitateurs le feraient. Il est actif là où le message de Jésus est prêché. Si vous enlevez Jésus, le Saint-Esprit s’en ira aussi.

Du Feu pour un monde qui a été enflammé

Les apôtres vécurent à une époque où le monde était un endroit violent. La plupart d’entre eux moururent d’une mort atroce mais cela était également vrai pour les empereurs Romains. Les chrétiens souffrirent de persécutions inconcevables et sans merci. A la fin du 19ème siècle, d’éminents humanistes annoncèrent que le monde était au seuil d’un âge d’or. L’évolution, selon eux, avait amené la race humaine à l’apogée de sa réussite avec la connaissance, la science, la technologie et la paix. Mais le siècle passé fut en fait le plus destructif de l’Histoire humaine : deux guerres mondiales, d’innombrables petites guerres et conflits, la terreur et la famine en Afrique, en Chine et en Inde, la violence et une perversion barbare – tout juste à notre porte. Nous utilisons nos plus grandes découvertes pour développer des armes avec une puissance de destruction et un impact jamais connus sur cette planète.

Jésus savait que ce monde violent avait besoin d’un antidote puissant – Sa croix et le feu d’en haut. Le feu devait être combattu par le feu. De nos jours, le mal parade ouvertement, avec audace et provocation. Des millions d’êtres humains se vantent de leurs œuvres honteuses. Comment devons-nous répondre à cette génération en tant que chrétiens ? Avec un verre de lait ou d’eau ? Avec un monologue du haut d’une estrade ?

Nous voulons une église qui a été baptisée de feu ! Il est grand temps de se lever, d’élever nos voix et de ne plus garder le silence. Que nos langues soient enflammées par le feu du Saint-Esprit ! Les premiers chrétiens furent brûlés comme des torches dans les jardins de Néron, l’empereur Romain. Nous aussi, nous devons brûler comme des torches pour notre Seigneur dans les ténèbres lugubres de ce monde qui agit comme si Dieu n’existait pas. Un homme en feu ne craint pas ce que les gens peuvent lui faire. Nous connaissons Celui qui est la vérité. Alors parlons de Lui au monde qui nous entoure.

Il faut que nous enflammions spirituellement nos nations. Oui, nous serons un peuple controversé mais nous veillerons à ce que l’impiété soit aussi controversée. Nous la démasquerons et montrerons sa vraie nature : sans valeur et misérable. L’incrédulité et le rejet de Christ engendrent toutes sortes de péché et de mal. Le monde est fou. C’est une folie de douter de l’existence de Dieu, de la résurrection et de la Parole du Seigneur.

Nous avons besoin de gens qui sont en feu spirituellement et des églises qui sont remplies d’enthousiasme et qui peuvent commencer un feu de forêt dans toute une nation. Le réveil signifie le feu ; des gens avec le véritable feu – qui brûle et est visible de tous. Le réveil ne viendra pas si nous restons confortablement assis à l’intérieur de nos maisons et si nous demandons à Dieu de faire quelque chose.

Le prophète Jérémie était le genre de personnes dont nous avons aujourd’hui besoin – des millions comme lui. Bien qu’il fût découragé, il ne put garder le silence. Il dit que la Parole de Dieu était « comme un feu dévorant qui est renfermé dans mes os » (Jérémie 20 : 9).

Retournons à la case départ. Notre Dieu est « un feu dévorant ». Pouvez-vous imaginer vivre dans « une flamme éternelle » ? Pensez-y.

9 novembre, 2012

Comment être delivré de maris et femmes de nuit

Classé dans : La Délivrance — voiceofgod @ 10:53

Parole du Jour :  » Jésus lui dit : « Si tu peux ! » Tout est possible pour celui qui croit (Marc 9:23). « 

incubus

basé sur les enseignements de l’évangéliste Michelle d’Astier de la Vigerie et autres documents chrétiens.

Introduction

 On entend parler, de plus en plus, des « maris et femmes de nuit » comme d’un phénomène courant. Le phénomène des maris et épouses de nuit suscite des plaintes de nos frères chrétiens. Et même des non chrétiens, se font entendre pour dénoncer ce qui était considéré comme relevant de la fiction ou des films d’horreurs. Leurs faits et méfaits deviennent de plus en plus manifestes : des cas d’infestation, des égratignures sur le corps sont montrés par leurs victimes au lever, des cas de transes sont présentés comme provenant de ces entités, etc. S’agit-il de simples fabulations, de phénomènes parapsychologiques ou de faits réels relevant des manifestations du diable par le truchement des génies et autres esprits domestiques?

 I. Un phénomène mal connu

 

cause de son caractère trop personnel et touchant à l’intimité, l’agression des maris et femmes de nuit est restée longtemps liée à la promiscuité. A cet effet, en parler relevait d’un manque de pudeur et révélait l’indignité dans laquelle étaient plongés les prisonniers de ce mal spirituel. Il a fallu que le phénomène prenne des proportions sérieuses, qu’il entre dans le domaine public. La raison fondamentale de cette fuite se comprend en ce que l’on ignore réellement de quoi il s’agit.

 1. Définitions des mots incubes et succubes

L

‘incube (mot qui vient du latin incubare : coucher sur) est un démon (ange déchu par la luxure) qui séduit les femmes et abuse d’elles pendant leur sommeil. Le succube (du latin subcubare : coucher sous)  est un démon femelle, qui sous l’apparence d’une femme, s’unit avec un mortel. On le soupçonnait au Moyen Age de s’introduire principalement dans les monastères.

Une autre définition :

 Un incube est un esprit ou un démon qui attaque une femme, normalement lorsqu’elle est dans son lit, dans le but d’avoir une relation sexuelle. Un homme peut également subir de tels assauts, et dans ce cas l’esprit est connu sous le nom de succube. Des persécutions par des incubes et des succubes sont relatées depuis au moins le Moyen Age.

2. Naissance du phénomène dans la sociologie

P

endant des siècles, à travers les cultures du monde entier, on a décrit des agressions semblables. Généralement, ces phénomènes se produisent la nuit, immédiatement avant que la victime ne s’endorme ou ne se réveille. Ces agressions provoquent dans tous les cas la paralysie complète, une sensation d’oppression sur la poitrine et une excitation sexuelle. Comme pour beaucoup d’autres épisodes « surnaturels », les similitudes constatées entre les diverses expériences du même type vécues a travers le monde semblent indiquer qu’il s’agit d’un phénomène réel. Mais d’où viennent ces « présences » ?

A en croire le folklore et un grand nombre de ceux qui se penchent sur le sujet actuellement, ces entités sont des esprits maléfiques condamnés à errer sur terre. Ce sont des démons et des sorcières qui nous attaquent pendant notre sommeil. L’une des traditions folkloriques les plus répandues est celle de la « Vieille Sorcière », ainsi nommée à Terre-neuve, au Canada, II s’agit du personnage terrifiant qui agit essentiellement la nuit, Et cette même Vieille Sorcière apparaît dans le monde entier. Pour les allemands, il s’agit de «Mare » (d’où est issu le terme «cauchemar»), les Scandinaves l’appellent «Mara», et les Grecs, « Mora ».

L’amant démoniaque

La tradition de la Vieille Sorcière possède une variante: l’incube, appelé aussi l’«amant-démon», sorte d’esprit qui se livre à des rapports sexuels avec les vivants. En effet, l’incube est souvent jugé responsable de cette sensation d’oppression de la poitrine et du sentiment d’excitation sexuelle qui accompagne ces agressions nocturnes. Certains ont rangé les incubes parmi les esprits élémentaires (sylphes, ondins, gnomes, salamandres), car comme les sylphes peuplent l’air, les incubes sont « formés de corps aériens très subtils  [et] condensent l’air qui les compose , jusqu’à réaliser   »les opérations les plus animales » ». L’incube a été assimilé aux esprits provoquant les cauchemars .

Bien que dépourvus de semence, les incubes se transformaient en succubes (donc en femmes) pour l’emprunter à des hommes jeunes : ils pouvaient alors concevoir avec des mortelles. Les enfants nés de cette union, qualifiés de « monstres infernaux », et appelés « kilcrops », « rocots » ou « enfants changés », étaient censés être maigres, hurler dès qu’on les touchait et rire si un malheur survenait. Selon certains démonologues, ils épuisaient plusieurs nourrices mais ne vivaient pas plus de sept ans.

 On n’en a pas moins considéré comme enfants d’incubes les personnages suivants : Caïn(ce qui n’est pas vrai), l’Antéchrist, Platon, Alexandre le Grand, Remus et Romulus, Servius Tallius (roi des Romains), Merlin l’Enchanteur, la fée Mélusine, Luther et les Huns.

Signalons que l’incube, qui peut faire un enfant à une vierge sans la déflorer, est doté d’un membre bifurqué lui permettant de « satisfaire ses victimes, plus ou moins consentantes, dans les deux « vases » à la fois. » selon Sylvestre Pieras dans son livre De Strigimagarum daemonumque mirandis (1575). Quant aux succubes, certains ont comparé « leur vagin à une caverne glacée » (même auteur).

On affirmait aussi que les succubes pouvaient « animer momentanément quelque personne décédée, dont les partenaires, après une folle nuit d’amour retrouvait le cadavre au petit matin ».

Nous choisissons exprès des exemples pris hors de notre continent, pour montrer que c’est un phénomène planétaire. Non pas seulement africain. De plus, la bible et l’Eglise en ont des exemples et des preuves écrites qui le confirme.

 II. L’existence du phénomène dans la bible et l’Église

La bible et la tradition de l’Église ont de nombreuses preuves de l’action des maris et femmes de nuit dans la vie des chrétiens.

 1. Les preuves Bibliques du phénomène

L

es références bibliques sont nombreuses et se veulent précises sur la question quant à l’étendue de ce problème. Le livre de Tobit (bible en français courant ou Jérusalem) nous éclaire sur la présence d’un esprit qui tue tous les maris de Sara (Tobit 3, . Chassé par l’archange Raphaël, Tobie et Sara peuvent alors se marier sans dangers.

L’ennemi combat nos mariages par le mariage spirituel. Ce mari de nuit nous empêche d’avoir la joie du mariage. Le mariage entre l’homme et la femme devait être un mariage physique et non spirituel. Mais l’ennemi a amené ce mariage au plan spirituel.

L’origine  du mariage spirituel est décrite dès la genèse :

Genèse 6/1-6 : «Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent. Alors l’Éternel dit : Mon Esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans……………après les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu’elles leur eurent donné des enfants : ce sont ces héros qui furent fameux dans l’antiquité.

L’Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. L’Éternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur».

La Bible dit que les fils de Dieu (anges) et les filles des hommes se sont mariés. C’est une abomination. Et les enfants qui naissaient étaient des géants qui ont introduit la méchanceté très forte dans le monde.

Job 1/6 : «Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l’Éternel, et satan vint aussi au milieu d’eux».

Job 2/1 : «Or les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l’Éternel, et satan vint aussi au milieu d’eux se présenter devant l’Éternel».

Cela se passait au ciel. Ce sont des anges et non les Hommes. 

Des anges, des esprits ont contracté des mariages avec les hommes physiques, pour détruire, arrêter le plan de Dieu ; c’est de la méchanceté.

Jude 1/6-7 : « qu’il a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges qui n’ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure ; que Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se livrèrent comme eux à l’impudicité et à des vices contre nature, sont données en exemple, subissant la peine d’un feu éternel ».

Les anges qui détruisent le plan de Dieu pour le mariage sont réservés pour la destruction.

Ex. : Sodome et Gomorrhe : les hommes de ce pays voulaient violés les anges envoyés pour le jugement.

L’Éternel le déclare : un jugement pour les pervertis sexuels.

Or dans Genèse 2/24 : «l’Éternel dit : «C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair».

Mt 19/5 : «Et qu’il dit : C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair».

La perversion sexuelle c’est changer l’ordre des choses que Dieu a établi : c’est le déviationnisme. Dieu hait cette pratique. Le mariage en rêve, les relations sexuelles en rêve sont contraires au plan établi par Dieu et rentre dans la méchanceté. Satan passe par cette relation pour introduire des démons dans la vie des Hommes, pour détruire toutes les semences positives que Dieu a mis en l’Homme.

Le mariage spirituel est une porte qui bloque nos bénédictions. Cette porte se met entre toi et ton mariage physique. Les grossesses et les bébés en rêve sont des portes. Le mariage spirituel empêche d’entrer réellement dans le mariage. Il cause la confusion, provoque des fausses couches, les avortements.

 Les enfants spirituels (qu’on a en songe) vont empêcher la naissance des enfants physiques ou attaquer les enfants que tu as physiquement, soit en les rendant intelligents, malades, délinquants, têtus, désobéissants etc….

2. Les preuves dans les documents de l’église

L

es cas de maris et de femmes de nuit sont des manifestations réelles du démon qui empêchent les hommes et les femmes d’avoir une vie normale de couple. Michel Assiélou donne un exemple dans son livre : « l’Abbé Peter et moi avions eu un cas de mari de nuit où la femme se retrouvait toute nue au salon parfois griffée par l’esprit de mari de nuit ».

Dans le bulletin trimestriel d’information de la fraternité Ephphata du père jésuite : Pierre Meinrad Hebga du Cameroun sur l’exorcisme, un article intéressant sur les maris et les femmes de nuit nous permet de comprendre que la tradition de l’église reconnaît ce phénomène et ne croit pas être des illusions. Voici ce que dit cet article : « Les esprits dits incubes se sont souvent présentés à des femmes et ont consommé l’union avec elles ». Il n’est pas rare que lors d’un exorcisme le possesseur déclare être une personne décédée : « Je suis entré dans la malade pour bloquer sa vie personnelle, sentimentale ou sociale. Quand elle sort, je lui prête mon visage de vieille femme, et lui donne une mauvaise odeur, pour éloigner d’elle amis et parents ». D’autres violeraient sexuellement des personnes vivantes, soit en songe, soit, m’ont affirmé plusieurs femmes et filles, à l’état de veille.

Comme cette dernière forme de persécution maléfique est de beaucoup la plus fréquente et la plus nocive (fausses couches, stérilité primaire ou secondaire, rupture inopinée de relation sentimentale, etc …), j’insisterai sur elle.

I

l s’agit d’un phénomène vieux comme l’humanité, et d’une portée générale, loin d’être propre aux peuples dits primitifs, Saint Augustin évêque d’Hippone, en Afrique du nord qui vécut entre le 4eme et le 5eme siècle de notre ère écrivait : « Beaucoup assurent avoir expérimenté, ou avoir entendu dire par ceux qui l’avaient expérimenté, que les sylvains et les faunes (ceux que le vulgaire appelle incubes ), se sont souvent présentés à des femmes et ont consommé l’union avec elles. Aussi bien, vouloir le nier paraît de l’imprudence ». Saint Augustin affirmait l’existence des incubes qu’il assimilait aux faunes (divinités champêtres romaines) et des succubes : « Les faits de démons incubes ou succubes sont si multipliés qu’on ne saurait les nier sans impudence : l’autorité de tant de personnages graves, les récits de faits indiscutables, tant chez les peuples civilisés que barbares, les aveux enfin de plusieurs milliers de personnes doivent être pris en considération ».

 D’ailleurs,  Saint Thomas et la majorité des théologiens l’ont suivi dans ce sens.

Et

en 1484 dans sa bulle «summis desiderantes », le pape Innocent III écrit : « Récemment, il nous est revenu, non sans nous causer grande peine, qu’en certaines régions de la Germanie Supérieure…Maintes personnes de l’un ou de l’autre sexe, oublieuses de leur propre salut…,se sont livrées elles-mêmes aux démons incubes et succubes. S’il est certain que dans certains cas, les patients sont victimes d’hallucinations pseudo-sensorielles, d’illusions, voire d’erreurs sciemment causées par la supercherie humaine, il ne suffit point de le déclarer pour résoudre les problèmes réels, angoissants, poignants, qui se posent à un très grand nombre de personnes désemparées ».

III.    Les causes des maris et femmes de nuit.

L

es causes de la présence de l’esprit de maris ou femmes de nuit peuvent être multiples mais celles qui le plus assurément constituent la porte d’entrée en l’homme ou en la femme sont :

1. La généalogie ou l’hérédité infestée

Au niveau des parents. Lorsque les parents consacrent la vie de leurs enfants aux dieux de la famille, il peut y avoir présence de mari ou femme de nuit dans la vie de ces derniers. Dans ce cas, il faut couper les liens parentaux spirituellement pendant le moment de la délivrance.

2. Cas des fixations

Lorsque vous êtes passionnément amoureux de quelqu’un, à telle enseigne que plus personne ne compte pour vous à part cette personne, et que, vous désirer forcement vous marier à elle, c’est une obsession (parce que la passion amoureuse est différente de l’amour). Alors dans le monde spirituel, les esprits peuvent prendre l’image de la personne désirée et venir avoir des rapports sexuels avec cette personne. C’est alors une présence de mari ou femme de nuit dans la vie de cette personne. Dans ce cas, il faut faire une prière de délivrance en procédant à la libération. La bible nous dit dans Luc 4 v 19:

«L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance…».

3. Cas de décès dans un couple

Dans un couple, lorsque l’un des conjoints décède, le plus souvent dans les sociétés africaines, l’on procède à des cérémonies, et très souvent, celles-ci qui donnent accès au mari ou à la femme de nuit qui vient avoir des rapports sexuels avec le veuf ou la veuve. Dans ce cas, il faut procéder à une prière de délivrance en proclamant le divorce entre le mari ou la femme et le défunt et ensuite avec le démon qui s’est infiltré.

4. Au niveau des sorciers

 Quand les sorciers désirent un homme ou une femme, ils se transforment en mari ou en femme de nuit pour avoir des rapports avec la personne désirée. C’est ainsi qu’ils empêchent ceux-ci de se marier. Dans de tels cas, dans de tels cas le jeûne et la prière sont nécessaire pour la délivrance de cette dernière. Matt. 17 v 21 : « Mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne ».

5. Cas des sciences occultes

 Dans la vie courante, vous avez souvent des amis qui pratiquent les sciences occultes. Étant donné que ce sont vos amis, ils vous connaissent bien et connaissent vos secrets. Ils peuvent prendre l’image de votre homme ou de votre femme et par des pratiques mystiques avoir des rapports avec vous.

Il y a donc présence de mari ou de femme de nuit dans votre vie qui parfois peut vous conduire au divorce sans cause réelle. Cela peut aussi expliquer les rêves dans lesquels vous sous voyez entrain de faire l’amour avec vos anciens copains ou fiancés.

Dans ce cas pour être délivré, il faut faire une prière d’interdiction selon Matt. 16 v 19 : « Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux ».

6. Cas des anges déchus (des démons).

Il y a des démons qui se manifestent en mari ou femme de nuit. Lorsqu’une personne est possédée par ce genre de démons, tout ce qu’elle entreprend échoue en la maintenant dans la pauvreté. Dans ce cas il faut chasser le démon dans le nom de Jésus.

7. Cas de la sirène des eaux

 La sirène des eaux est une autre forme de démon de mari ou de femme de nuit. Les promesses de mariage faites aux personnes possédées par ce genre de démons n’aboutissent jamais. Dans ce cas il faut procéder à une prière de renoncement.

D’autres cas précis:

en cherchant la protection par les bains marins chez les féticheurs, les marabouts, les bains rituels pour se trouver un mari ou pour avoir des enfants

·  Les rapports sexuels avant le mariage

·  Rapports sexuels avec des hommes et femmes possédés par les esprits des eaux

· Des cadeaux provenant des mystiques, occultistes, satanismes. Il y des cadeaux qui viennent des esprits de nuit, qui sont des cadeaux conçus par l’ennemi pour t’attirer dans le mariage spirituel. C’est leur source. Il faut toujours prier sur tous les cadeaux qu’on reçoit, les couvrir du sang de Jésus-Christ

. Se voire offert de la nourriture ou de la boisson en rêve

· Les échanges d’habits (même avec des gens proches, vous ne savez pas ce qu’ils vivent et qu’ils n’osent pas vous dire).

· Le concubinage

· Les prostitutions, 1 Cor. 6/16-18 : «Loin de là ! Ne savez-vous pas que celui qui s’attache à la prostituée est un seul corps avec elle ? Car  est-il dit, les deux deviendront une seule chair. Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit. Fuyez l’impudicité. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps».

· L’inceste

· Les mèches

· Toute perversion sexuelle : la fornication, pornographie, pédophilie, sadomasochisme, masturbation, adultère, toute forme de relation sexuelle illégale ou contre nature (rapport sexuelle hors mariage ou avec des animaux)

· Toute séduction

· Les friperies

· Héritage d’un sacerdoce satanique

· Né d’un concubinage ou d’inceste

. Les coiffeurs, les coiffeuses peuvent vous communiquer ce démon là

Ces esprits peuvent causer des dégâts dans les affaires de ton mari ou de ta femme physique, qui te dira que tu ne lui portes pas chance.

 IV. Les manifestations des Maris et Femmes de Nuit

· Les relations sexuelles en songe avec diverses personnes (qui ne sont pas ton partenaire si tu est marié)

. Rêve des serpents et d’autres animaux marins

. Manger ou boire souvent dans les rêves

· Être mouillé au réveil. Le mari spirituel dépose un poison dans l’appareil génital pour empêcher de jouir du plan de Dieu dans le mariage

· Perte d’amour, de respect et de désir pour son partenaire( souvent la femme va commencer à manquer du respect envers son mari et l’homme vivra une vie de vagabondage sexuel)

· Quitter son foyer pour aller avec quelqu’un (surtout un vaurien)

· Rassembler des enfants en songe alors qu’on n’est pas enceinte

· Être enceinte en songe, alors qu’on n’est pas marié

· Les fiançailles rompues pour aucun motif valable

· Les déceptions conjugales

· Troubles dans les mariages

· Les finances attaquées (difficultés financières)

· Voir du sang en songe avant ses menstruations

- De fois derrière le VIH Sida et certaines infections urinaires se trouve ce démon

V. Comment prier pour être délivré de mari et femme de  nuit ?

L

a prière de délivrance de maris et femmes de nuit se fait dans l’autorité du nom de JÉSUS-CHRIST. La plus part du temps la prière intense éloigne l’esprit de maris ou de femmes de nuit ; mais pour avoir une libération totale, il serait bon de prononcer le divorce. La prière éloigne l’intéressé de l’influence des démons ; ce qui constitue une séparation de corps. N’oublions pas qu’au cours d’une séparation de corps, une réconciliation peut survenir. Pour donc être totalement délivré, il serait bon qu’au cours de la prière de délivrance, la femme ou l’homme à délivrer prononce la séparation :

Exemple de prière de divorce

 » Moi… (x)…..au nom de JÉSUS-CHRIST, je divorce d’avec toi aujourd’hui et je t’interdis au nom de JÉSUS de NAZARETH de revenir m’oppresser, m’obséder, agir sur mon corps et dans mes parties intimes. Je suis fille ou fils d’ABRAHAM et j’ai la pleine victoire en JÉSUS CHRIST. Je lie tout esprit de maris ou de femme de nuit, tout esprit d’Asmodée et de Jézabel. Je prends autorité au nom de JÉSUS DE NAZARETH sur tout esprit anti-mariage. Je brise toute célébration de mariage, de pratiques avec l’esprit de maris ou de femmes de nuit. Je te commande toi, esprit d’Asmodée, de Jézabel, au nom de JÉSUS-CHRIST d’aller dans les lieux arides, retournez d’où vous étiez venus et ne revenez plus. Désormais si vous m’appelez vous ne me verrez plus dans vos miroirs, mais vous verrez le Sang de Jésus-Christ mon époux, car il m’a marié au travers son Sang Précieux qu’il a versé à la croix du calvaire pour moi. J’asperge par la foi le sang de  JÉSUS CHRIST sur mon corps, mon âme, mon esprit et dans mes parties intimes, j’invoque le feu du St Esprit sur tout enfants spirituel résultant de cette union, qu’ils soient réduit en cendres. Je proclames que  je suis libre dans le nom puissant de Jésus-Christ, Merci Seigneur ».

Un conseil important :

N

e faisons jamais une prière de délivrance dans une grande assemblée, mais dans un petit groupe, quatre ou cinq personnes, et dans un endroit tranquille. Car dans une grande assemblée l’esprit mauvais passe de l’un à l’autre, il change « d’appartement ». On le chasse d’une personne, il tombe sur une autre.

Si la personne n’y arrive pas, c’est qu’elle n’est pas encore totalement délivrée (il faut donc lui demander comment elle se sent sur le moment). Reprendre donc, s’il est nécessaire, la prière d’autorité. Il n’y a pas de prières automatiques ou magiques. C’est la prière de la foi au nom de JÉSUS Seigneur qui libère. Il n’y a donc pas de formule ; il faut se laisser inspirer par le Saint Esprit. La prière de délivrance n’est pas un combat physique. Ne jamais taper, gifler ou humilier le patient. Ne jamais dénoncer quelqu’un. Ni dire des noms d’éventuels sorciers. Respecter la personne qui est en face de vous.

Le priant doit vivre dans la discrétion et l’humilité.

Luc 1/74 : «de nous permettre, après que nous serions délivrés de la main de nos ennemis, de le servir sans crainte».

Esaïe 49/24-26 : «Le butin du puissant lui sera-t-il enlevé ? Et la capture faite sur le juste échappera-t-elle ? Oui, dit l’Eternel, la capture du puissant lui sera enlevée, et le butin du tyran lui échappera ; je combattrai tes ennemis, et je sauverai tes fils.

Je ferai manger à tes oppresseurs leur propre chair ; ils s’enivreront de leur sang comme du moût ; et toute chair saura que je suis l’éternel, ton sauveur, ton rédempteur, le puissant de Jacob».

V

 oici un cheminement pour une prière efficace :

1. La repentance des choses faites. Identifier les problèmes qui ont fermé les portes de nos mariages, de nos familles. Se souvenir de tout ce qu’on a fait qui n’est pas dans le plan de Dieu pour le mariage et Pardonner à tous ceux qui nous ont fait du mal (Matthieu 6:12,14)

2. Renoncer à tous les présents, les dons, les signes reçus de l’amant spirituel

3. Rejeter, et jeter certaines choses(Revue et Dvd de films, peinture murale pornographique, musique avec messages subliminaux etc…), les témoins que l’ennemi tient comme base légale

4. Couper le cordon ombilical spirituel selon qu’il est écrit : « A ta naissance, au jour où tu naquis, ton nombril n’a pas été coupé, tu n’as pas été lavée dans l’eau pour être purifiée, tu n’as pas été frottée avec du sel, tu n’as pas été enveloppée dans des langes (Ezekiel 16:4) », c’est un cordon qui permet aux esprits impurs de tourmenter les gens d’une même famille. Et Invoquer le Sang de Jésus-Christ, le sang de la rédemption sur votre vie.

5. Renoncer à tout contrat de mariage spirituel et la protection qu’on a consentie

6. Porter plainte devant le tribunal spirituel en présentant nos arguments pour demander le divorce

7. Donner des preuves selon la Parole de Dieu : les esprits ne sont pas autorisés à se marier ni de vivre sur la terre.

 Mt. 22/29-30 : «Jésus leur répondit : «Vous êtes dans l’erreur, parce que vous ne comprenez ni les Écritures, ni la puissance de Dieu. Car, à la résurrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel».

8. Prouver que nous sommes mariées à Jésus-Christ le Roi des Rois, nous sommes l’épouse de Jésus-Christ et il est jaloux

2 Cor. 11/2 : «Car je suis jaloux de vous d’une jalousie, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure.

Galates 6/17 : «Que personne désormais ne me fasse de la peine, car je porte sur mon corps les marques de Jésus-Christ..».

9. Produire un certificat de divorce Écris à mettre dans un endroit visible de votre chambre, comme preuve de divorce Deut. 24/1-4 : «Lorsqu’un homme aura pris et épousé une femme qui viendrait à ne pas trouver grâce à ses yeux, parce qu’il a découvert en elle quelque chose de honteux, il écrira pour elle une lettre de divorce, et, après la lui avoir remise en main, il la renverra de sa maison………… Si ce dernier homme la prend en aversion, écrit pour elle une lettre de divorce, et, après la lui avoir remise en main, la renvoie de sa maison…… alors le premier mari qui l’avait renvoyée ne pourra pas la reprendre pour femme après qu’elle a été souillée, car c’est une abomination devant l’Éternel…… »

Voici un modèle :  » Moi (x) au nom de JESUS DE NAZARETH je divorce d’avec toi aujourd’hui et je t’interdis au nom de JESUS de NAZARETH de revenir m’oppresser, m’obséder, agir sur mon corps et dans mes parties intimes. Je suis fille ou fils d’ABRAHAM et j’ai la pleine victoire en JESUS CHRIST. Je lie tout esprit de maris ou de femme de nuit, tout esprit d’Asmodée et de Jézabel. Je prends autorité au nom de JÉSUS DE NAZARETH sur tout esprit anti-mariage. Je brise toute célébration de mariage, de pratiques avec l’esprit de maris ou de femmes de nuit. Je te commande toi, esprit d’Asmodée, de Jézabel, au nom de JÉSUS CHRIST d’aller au pied de la croix de notre Seigneur JESUS CHRIST pour qu’il dispose de vous comme il se doit. J’invoque le sang de notre Seigneur JESUS CHRIST sur tout de mon corps et je suis libre dans le nom de Jésus, Merci Seigneur. »

10. Arrêtes toute relation intime charnelle et non conforme à la Parole de Dieu. Toujours entreprendre cette démarche dans la repentance, le jeûne, l’adoration et l’aumône et la louange.

Prière de Protection et pour chasser l’esprit de Mari-femme de Nuit à faire chaque jour avant de dormir  :

Père Céleste, Je viens a toi au nom puissant de Jésus-Christ, je veux prendre autorité sur mes rêves et sur mes nuits. Je renonce tous les esprit qui sont venus dans mes rêves. Je renonce a toutes relations avec les esprits. Je résiste à toute attaque des marabouts, féticheurs, sorciers, magiciens, occultistes et devins qui m’envoient des esprits de nuit. Pardonne moi Seigneur d’être rentrer dans ces relations. J’ applique le Sang de Jésus Christ sur ces genres de rêves, J’invite Jésus Christ et le St Esprit à venir régner dans mes rêves. Esprit de Nuits, vous n’avez plus de droits sur mes rêves, Je vous chasse hors de mes rêves au nom Puissant de Jésus Christ.  Je vous chasse hors de mes nuits au nom Puissant de Jésus Christ, Merci Seigneur pour ma délivrance, Amen.

P.S Chaque nuit après avoir fait cette prière proclame cette Parole des Saintes Écritures

SANSEFET

 

 

 

 

 

 

2 novembre, 2012

La croix et ses effets

Classé dans : La Délivrance — voiceofgod @ 15:16

Il est vivant« Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est la puissance de Dieu. Car il est écrit: Je détruirai la sagesse des sages et j’anéantirai l’intelligence des intelligents. Où est le sage? Où est le scribe? Où est le disputeur de ce siècle? Dieu n’a-t-il pas rendu folle la sagesse de ce monde ? Car, tandis que le monde, par cette sagesse, n’a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication. Tandis que les Juifs demandent des miracles, et que les Grecs cherchent la sagesse : nous, nous prêchons Christ crucifié, scandale pour les Juifs, et folie pour les Grecs, mais pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, le Christ est la puissance de Dieu et la sagesse de Dieu. Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu plus forte que les hommes » 1Corinthiens 1 : 18-25 .

Il faut savoir que la croix dont il s’agit ici, n’a rien à voir avec le bout de bois que la religion catholique a présenté aux hommes comme étant le symbole de la mort de Christ. En effet, le catholicisme romain a élaboré et mis en place cette aberration pour amener les hommes à l’idolâtrie des fabrications humaines, des faux dieux, les empêchant ainsi d’adorer leur Dieu véritable, le créateur Tout-Puissant. La Bible dit ici que la croix est prêchée, c’est une prédication et une puissance de Dieu. C’est la prédication de Christ crucifié et ressuscité. Les juifs n’avaient qu’une partie de la révélation de prophéties sur le Messie et son ministère. Ils ne connaissaient le Messie que comme le Roi des rois, qui devait les libérer du joug des nations et être établi éternellement Roi sur eux. Donc c’était impossible pour eux d’imaginer que ce « fameux » messie pourrait mourir un jour puisqu’il était éternel. Or lorsque Genèse 3 :15 dit que la postérité du serpent écrasera le talon de la postérité de la femme, il annonçait la mort du Messie, Jésus à la croix par la postérité du serpent qui était composé, à la mort de Jésus, des chefs religieux juifs (pharisiens, saducéens, scribes, etc.) et des romains. Mais les juifs n’ont retenu qu’une partie de la prophétie, celle de la victoire du Messie qui devait écraser la tête de la postérité du serpent. Ils n’ont pas compris que cette victoire devait se faire par sa mort et sa résurrection.

De même, c’est vrai que Genèse 49 :9-10 annonçait le règne éternel du Messie en disant que le bâton de commandement ne s’éloignera pas de Juda, mais là encore les juifs n’ont pas compris la face cachée de cette prophétie, celle de la royauté du Messie acquise par sa mort à la croix. En outre, lorsque Moïse parle dans Deutéronome 18 :15-19 d’un prophète comme lui, il parlait bien de la délivrance, comme un second exode, que Jésus devait accomplir. Mais pour ce faire, il devait mourir. Ainsi il a eu beaucoup de prophéties sur le Messie mais Dieu avait caché aux juifs la révélation sur les souffrances et la mort du messie. Même les prophètes de l’Ancien Testament comme David (dans Psaumes 22) et Esaie (dans Esaie 53) qui ont prophétisé sur la mort du Messie à la croix n’ont pas bien compris les prophéties sorties de leur propre bouche. Car comme le Seigneur l’a dit à Daniel (Daniel 12 :4), cette révélation n’était pas pour eux mais pour nous, l’Eglise. C’est pourquoi dans Matthieu 16 :17, Jésus a dit à Pierre que ça ne pouvait être que le Père qui l’avait révélé qu’il était le Christ, parce que les juifs n’avaient pas cette révélation et encore moins celle de sa mort.

D’ailleurs la preuve que Pierre n’avait pas la révélation de la mort du Christ est qu’il a repris Jésus à l’annonce de sa mort. En effet, selon la compréhension juive et charnelle des prophéties sur le Christ, il se disait que le Messie devait régner et tous les hommes devaient lui être soumis. C’est pourquoi les autres apôtres et lui ont accepté de quitter leur travail, leur famille et se battaient pour les premiers postes auprès de Jésus, se disant qu’ils avaient tout à y gagner. Ce n’est que dans Actes 4 que les apôtres ont enfin eu la révélation complète du Messie et son ministère et ont compris les prophéties de Psaumes 2, Psaumes 22, Esaie 53, Daniel 2 et 7, etc.

Ensuite ce sont juifs inconvertis et aux grecs, c’est-à-dire les païens que la prédication de la croix prêchée par l’Eglise primitive est apparue comme un scandale et une folie car c’étaient des raisonneurs et adeptes de la philosophie. Ils se demandaient comment la mort ignoble d’un homme à la croix comme un malfaiteur, pouvait être source de salut pour toute l’humanité? Comment admettre qu’à partir de la croix, la grâce de Dieu était désormais disponible et seulement par croix ?

Qu’est-ce-que la croix ?

1. Premier aspect de la croix : l’arbre de vie

Dans sa dimension spirituelle, la croix, c’est l’arbre de vie, la vie éternelle : Jésus-Christ lui même.Avant de péché, Adam avait accès à l’arbre de vie, il pouvait manger les fruits de l’arbre de vie, c’est-à-dire avoir toutes les bénédictions, bénéficier de tous les acquis du Royaume. Il avait la vie éternelle. Mais dès qu’il a péché, il est devenu mortel parce qu’il n’avait plus accès à l’arbre de vie. En effet, dans le tabernacle et dans le temple, le voile qui séparait le lieu saint du lieu très saint représentait cet éloignement de l’homme de l’arbre de vie, de la vie éternelle, de Dieu. Et les chérubins dessinés dans le tabernacle, puis sculptés dans le temple représentaient les chérubins que le Seigneur avait placé devant l’arbre de vie pour en empêcher l’accès à l’homme après sa chute afin qu’il ne puisse plus en manger les fruits et faire demeurer éternellement le péché. A cause du péché, l’homme ne pouvait plus accéder à la vie éternelle, à l’arbre de vie, à Jésus. C’est pourquoi Jésus disait qu’il fallait manger sa chair et boire son sang pour avoir la vie éternelle. « Et l’Éternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Et maintenant prenons garde qu’il n’avance sa main, et ne prenne aussi de l’arbre de vie, et qu’il n’en mange, et ne vive à toujours. Et l’Éternel Dieu le fit sortir du jardin d’Éden, pour cultiver la terre d’où il avait été pris. Il chassa donc l’homme; et il plaça à l’orient du jardin d’Éden les chérubins et la lame d’épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie » Genèse 3 : 22-24. Mais gloire soit rendue à Dieu de ce que par Jésus-Christ son fils unique, qui a TOUT accompli à la croix, ce chemin a de nouveau été ouvert. Parce qu’à la croix, il a crié et le voile qui empêchait jusque là, l’accès à la vie a été déchiré de haut en bas : « Et Jésus, ayant de nouveau crié d’une voix forte, rendit l’esprit. En même temps, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent » Matthieu 27 : 50-51.

En effet, Dieu avait déjà prévu un plan de salut et de restauration pour l’homme pécheur. Un plan où l’homme allait retrouver sa position de fils de Dieu et où il allait renouer avec la gloire (la présence) de Dieu qui était son partage. « Que celui qui a des oreilles, écoute ce que l’Esprit dit aux Églises: A celui qui vaincra, je lui donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est au milieu du paradis de Dieu » Apocalypse 2 :7. « Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous avez fait mourir, en le pendant au bois » Actes 5 :30. Dans ces deux derniers passages bibliques, les mots « arbre » et « bois » ont la même racine étymologique en grec xuon ou xulon. Et tous deux signifient la croix.

2. Deuxième aspect de la croix : les souffrances

La croix, dans dimension physique, c’est l’ensemble des souffrances liées à l’Evangile. « Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même,qu’il se charge de sa croix, et me suive. Car quiconque voudra sauver sa vie, la perdra; et quiconque perdra sa vie pour l’amour de moi, la trouvera » Matthieu 16 : 24-25. Les souffrances de Jésus n’ont pas été subies qu’à la croix. Elles ont commencé dès l’instant où Dieu est descendu de son trône de gloire, du ciel sur terre pour se faire chair, pour nous sauver par son Amour : il a accepté de naître, de grandir, de travailler, d’avoir faim et soif comme un simple homme. Il a patienté pendant trente ans pendant laquelle la pensée de sa mort atroce sur la croix ne l’a pas quittée. Il a accepté de vivre au milieu du péché, de la méchanceté, des abominations sexuelles, de l’incrédulité des hommes, pour nous sauver. Il a même vécu et aimé Judas qui devait le trahir (Paumes 41 :10). C’est pourquoi toutes les fois que nous péchions, nous blessons et faisons mal à ce Dieu qui n’a que de l’Amour pour nous. Ainsi, la croix, c’est aussi accepter d’endurer toutes sortes de souffrances pour la cause de la vérité de Jésus-Christ, être prêt à subir les rejets, les combats, les moqueries, les menaces et même la mort à cause de l’amour qu’on a pour la Vérité. Car le chemin qui mène à la vie (Jean 14 : 6) est étroit et jonché de toutes sortes de souffrances et de trahisons…, c’est pourquoi peu de gens l’empreintent mais en toutes choses, il ne faut crier vengeance, mais se confier à Dieu.

3. Troisième aspect de la croix : la mort

Le visage de Jésus était défiguré parce qu’il avait reçu de nombreux coups (Esaie 52 :13). Son aspect ne pouvait attirer à cause des coups (Esaie 53). Il a été abandonné par les apôtres, habitué à la souffrance dès sa naissance. Jésus a été crucifié pendant six heures, parce que l’homme a été crée pendant six jours et il fallait six heures pour reconstruire l’homme. Il a été vidé de son sang. Il a été pendant trois heures dans les ténèbres de Genèse 1 :2 à la chute de Satan. Et comme Dieu ne peut voir le péché, pour la première fois, le Père a détourné son regard de son Fils (Psaumes 22 :2) pendant que les démons de l’enfer s’emparer de lui. Pendant les six heures, Jésus a pris tous les conséquences du péché : fornication, homosexualité, zoophilie, etc. Puis il est mort à cause des souffrances morales (rejet, critique, fausses accusations…) et les souffrances physiques (coups, blessures, plaies…). C’est à cause de ces souffrances que Paul dit que la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent, les païens (1 Corinthiens1 :18).

II. Les effets de la croix Lorsque l’on accepte la croix de Jésus-Christ, elle produit des effets en nous.

1. La vie éternelle

« Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur, c’est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées. Ils ont l’intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l’ignorance qui est en eux, à cause de l’endurcissement de leur cœur » Éphésiens 4 :17-18. Au travers le sacrifice de la croix, nous ne sommes plus étrangers à la vie de Dieu, mais nous recevons cette vie. Nous sommes remplis d’assurance dans la marche de tous les jours avec le Seigneur de gloire, car en lui seul est désormais notre espérance. Donc un chrétien ne doit avoir peur de la mort physique.

2. La mort au péché

« Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché?… Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus Christ » Romains 6 : 2-11. En effet, ayant été touchés par l’Evangile de la croix, nous devons donner complètement notre vie et remettre notre destinée au Seigneur Jésus afin que lui seul la dirige. Nous devons être vivants pour Dieu mais mort par rapport au péché. Cela veut dire que le cœur épris du messie, nous ne réagissons plus aux sollicitations du péché. De la même manière qu’un corps de mort ne réagit plus aux coups que l’on pourrait lui porter, de même lorsque le péché frappe à notre porte, nous devons rester insensibles. Car grâce à la croix, le péché n’a plus aucune puissance sur nous. Un vrai chrétien ne peut pratiquer le péché (1 Jean 2: 4 ; 1 Jean 3: 8).

3. La délivrance

A la croix, le Seigneur Jésus ayant tout accompli, nous a aussi apporté la délivrance par
rapport à tout ce qui nous tenait esclaves dans le monde, à savoir :
– le péché (Apocalypse 1 : 5-6),
– les démons (Colossiens 1 :12-14 et 2 :14-15),
– les religions.
« Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est à dire le diable » Hébreux 2 :14.
Gloire à Jésus-Christ notre rédempteur !

Source : levraievangile.com

1...34567...16

a la reconquete |
Domine ut videam |
Jeunes EPU de Troyes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEL ET LUMIERE
| islam ma vie
| Les Musulmans en Haiti